Le miroir d’Ertua (Emilie Fournier)

Lu autour du 10 juillet 2012

Editions du Panthéon

96 pages

Tout d’abord je tiens à remercier chaleureusement les  agents littéraires pour m’avoir fait parvenir ce livre gratuitement contre mon simple avis.
Les agents littéraire permette d’envoyer un livre contre notre critique. Si vous êtes intéressez n’hésitez pas à aller sur leur  site.

a

Résumé :

Un soir d’automne, les feuilles mortes tombent, les parents de Marie-Hélène viennent d’avoir un accident de voiture. Marie-Hélène, orpheline, est à jamais bouleversée.

Dix ans plus tard, Marie-Hélène est amoureuse et devient indifférente aux problèmes qui agitent le monde. Elle n’a qu’un seul désir : retrouver une vie normale avec son compagnon. « Il peut comprendre mon passé » pense-t-elle, mais en vain. Marie-Hélène, est une étrange jeune fille que personne ne peut embrasser sans embrasser son passé. En souffrance, elle sombre dans la solitude, et, ne vivant que dans ses rêves, révèle une forme d’autisme.

Le souvenir si lointain de ses parents l’aide à aller de l’avant, à se battre dans la vie pour les rendre fiers. Marie-Hélène décide de partir seule s’installer dans un endroit reculé et mystérieux. La ville paisible d’Ertua se situe près du « lac des miroirs ». Là-bas, Marie-Hélène croisera un homme à qui elle semble pouvoir faire confiance. Un cauchemar d’enfance peut disparaître grâce à l’amour.

Mon avis :

C’est avec plaisir et curiosité que je me suis plongé dans ce récit. Les thèmes abordés ont l’habitude d’être fort et poignant mais ici ça n’a pas était le cas. Au début j’ai essayer de me dire que ce n’était qu’un détail mais plus on avance et plus la lecture devient cauchemardesque, dans le sens difficile à terminer, je peux comprendre que l’auteur aurait mal géré son sujet, ou que l’histoire ne m’aurait pas plus mais là ce n’est pas le cas.

En fait là il s’agit d’un problème encore plus grave,  mon humble avis l’auteur ne c’est absolument pas relu, et il m’étonnerait fort que la maison d’édition non plus, le roman n’a clairement pas était retravaillé !

Entre faute de frappes et problème de cohérence, c’est vraiment très désagréable ! Les dialogues sont incompréhensible, il y a un gros soucis à ce niveau-là, je ne peux même pas décrire ce qui me gêne car ce n’est pas explicable, rien ne va, les personnages parlent à un autre mais utilise la troisième personne du singulier, c’est dénué de toute logique, qui plus est souvent les mots sont mal choisi et les situations mélangés. Il faut aussi savoir qu’à chaque chapitre on avance dans la vie de Marie-Hélène, alors pourquoi, bon sang pourquoi, dans mettons le chapitre 3 elle a 12 ans et dans le 4 : 8 ans ??

Parce que bon ok, mais là l’auteure c’est carrément mélanger pleins de situations et au final c’est tellement incohérent et dément qu’on y comprends plus rien. Qu’elle est choisi les thème d’une enfant autiste et d’une orpheline c’est super mais là c’était tellement fouillis que je n’y ai guère fait attention, plus concentrée à essayer de comprendre qu’a profiter.

Très honnêtement je considère ce livre comme une véritable épave, je vous déconseille fortement de l’acheter, a quoi bon mettre de l’argent dans un livre aussi mal construit ? Ce serait un véritable manque à gagner, je vous le dit très sincèrement pour moi le livre n’a pas était retravaillé.

Très déçue.

Une histoire qui aurait pu être touchante si elle n’avait pas était noyé sous un fouillis d’incohérence incroyable pour un livre publié ! Aurait nécessité d’être retravaillé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s