La disparition d’Anastasia Cayne (Gregory Galloway)

Lu durant le mois d’octobre 2010

Editions Albin Michel ; Collection Wizz

362 pages

Résumé : 

Anna Cayne préfère qu’on l’appelle Anastasia, aime Houdini le prestidigitateur, élabore des codes secrets et des énigmes, s’habille tout en noir et passe son temps à écrire de fausses nécrologies sur les habitants de la ville. Quand je suis tombé amoureux d’elle et qu’elle a mystérieusement disparu, j’ai commencé à recevoir des messages codés que seule Anastasia aurait pu m’envoyer.

Mon avis :

Anna (ou plutôt Anastasia) est vraiment fascinante, elle m’a fait penser à Alice dans la beauté du mal alors j’avais du mal à lui faire confiance.

Peut-être n’ai-je pas eu tort lorsque l’on voit que sa disparition peut laisser entendre qu’elle est partie de son plein gré. Enfin c’est une fin inachevée, on ne connait pas le fin mot de l’histoire.

Qu’en pensez-vous ? Tout ces points d’interrogations laissées en suspend.

[La mère a-t-elle eu une liaison avec le père de Carl ?

Carl était parti régler quels problèmes ?

Qu’est-ce qui avait provoquer l’overdose de Claire?

Et Anna alors ?

Cette nécro qu’elle à écrite sur elle veut-elle dire qu’elle se suiciderait ou qu’il faudrait la considérer comme morte ?

Message d’adieu ? Et Mr Devon ?]

Pleins de non dits mais beaucoup de charme dans ce magnifique livre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s