La Résistance, T2 (Gemma Malley)

La résistance

Lu autour du 20 juin 2012

Editions Naïve

414 pages

Résumé :

Angleterre, 2150.
La mort n’existe plus. Les hommes vivent à l’ère de la Longévité : pas de morts… mais, pour éviter le surpeuplement, pas de naissances non plus. Peter et Anna ont un point commun : ils n’auraient jamais dû naître. Parce qu’une vie éternelle leur semble contre nature, parce que le système de la Longévité a gâché leur enfance, parce qu’il menace leurs rêves, ils ont décidé d’entrer en lutte. Pour sa suppression.

Au sein du Réseau souterrain, la résistance s’organise : Peter a pour mission d’infiltrer le plus grand des laboratoires, le centre névralgique du système, Pincent Pharma… dirigé par son grand-père, Richard Pincent. Un homme puissant et influent, bien décidé à faire plier les rebelles ; une présence troublante pour Peter : quand les liens du sang s’en mêlent, tout se complique…

Mon avis :

     Ce n’est pas sans quelques appréhensions que j’ai débuté cette lecture, il faut savoir que le premier tome, La déclaration, est un énorme coup de coeur, et j’avais donc peur d’être déçue !

Résultat ? Mitigé !

Clairement pas aussi bon mais absolument pas mauvais pour autant !

Un début difficile, la deuxième moitié qui rattrape tout on va dire !!

Je redoutais un peu le fait de suivre Peter, peu habitué à suive des garçons en littérature mais en fait ça a vraiment très bien passé, je regrette juste que Gemma Malley est quasi totalement éclipsé Anna durant les 100/150 premières pages. Je trouve ça dommage que ce ne soit pas très bien dosé, certes dans le premier tome on ne voyait pas énormément Peter au début non plus mais là je trouve que c’est différent, sachant qu’on à vécu tout un tome avec elle, et qu’ils sont en concubinage.. je pense qu’il y avait matière à ce qu’elle soit plus présente sans pour autant lui voler la vedette !

Ça aurait pu être un simple détail, mais dans ce même début longuet, j’ai repérer que Peter n’était plus celui qui à fait palpiter mon coeur dans le tome 1, j’ai vraiment eu l’impression de me retrouver avec un mauvais clone dont je suis la seule à voir le manège, heureusement que cela s’améliore grandement passé la moitié ! Mais de voir mon petit chouchou perdre les pédales comme ça, ça m’a agacé, ok,  je comprends qu’il fallait bien qu’un des deux se fasse manipuler mais là il n’a pas réagit du tout comme Peter, c’était quelqu’un d’autre tout simplement et heureusement Gemma Malley à réussit à rétablir ça plus loin !!

Je crois que je me suis vraiment mise à adorer et dévoré le roman passé la moitié, je n’aime pas les débuts difficiles mais c’est rassurant quand ça s’arrange aussi bien que là par la suite !

Rien à dire, à partir de là j’ai retrouvé ce pourquoi j’aime autant cette saga, ce pourquoi je continuerai et terminerai avec plaisir la saga (le dernier tome étant dans ma PAL) et ce pourquoi je continue de vous la conseiller avec autant de ferveur possible !

Il n’est pas embêtant de s’arrêter au tome 1 mais personnellement je ne regrette aucunement de m’être lancée dans ce deuxième tome, différent à bien des égards au premier.

Le mot d’ordre dans ce tome ? Ne faîtes confiance à personne, il vaut mieux ça qu’être déçue, car vous le serrez assurément par certains personnages malsains ! Encore un récit qui en dit beaucoup sur le genre humain…même en 2150!

Chronique vidéo :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s