L’enfant Allemand, T5 (Camilia Läckberg)

L'enfant Allemand

Lu autour du 27 juin 2012

Editions Actes Sud ; Collection Actes noirs

455 pages

Résumé :

La jeune Erica Falck a déjà une longue expérience du crime. Quant à Patrik Hedström, l’inspecteur qu’elle vient d’épouser, il a échappé de peu à la mort, et tous deux savent que le mal peut surgir n’importe où, qu’il se tapit peut-être en chacun de nous, et que la duplicité humaine, loin de représenter l’exception, constitue sans doute la règle. Tandis qu’elle entreprend des recherches sur cette mère qu’elle regrette de ne pas avoir mieux connue et dont elle n’a jamais vraiment compris la froideur, Erica découvre, en fouillant son grenier, les carnets d’un journal intime et, enveloppée dans une petite brassière maculée de sang, une ancienne médaille ornée d’une croix gammée. Pourquoi sa mère, qui avait laissé si peu de choses, avait-elle conservé un tel objet ? Voulant en savoir plus, elle entre en contact avec un vieux professeur d’histoire à la retraite. L’homme a un comportement bizarre et se montre élusif. Deux jours plus tard, il est sauvagement assassiné… Dans ce cinquième volet des aventures d’Erica Falck, Camilla Läckberg mêle avec une virtuosité plus grande que jamais l’histoire de son héroïne et celle d’une jeune Suédoise prise dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. Tandis qu’Erica fouille le passé de sa famille, le lecteur plonge avec délice dans un nouveau bain de noirceur nordique.

Mon avis :

Vous n’imaginez pas le plaisir que cela à était de replongé dans cette saga policière à la fois terriblement atypique et pourtant si familière.

Dans cette saga chaque tome est toujours représenté de la façon suivante ; une nouvelle intrigue, une nouvelle enquête, avec Patrick enquêteur en chef, sa vie de famille avec sa compagne Erica écrivaine à succès et leur progéniture terriblement craquante !

Dans ce cinquième tome, Patrick est en congé paternité tandis que Erica ne peut s’empêcher de mêler une enquête sur le passé de sa mère, ce qui se mélange irrémédiablement à un meurtre commis à Fjallbacka, qui plus est Patrick à beau aimé sa fille de tout son coeur son travail lui manque déjà (seulement deux semaines sur huit mois) et il ne peut s’empêcher de fourrer son nez partout (aller sur une scène de crime avec Maja y compris !) et nous ne pouvons retenir un sourire face à l’extravagance et la complicité de cette famille !

Au niveau de l’enquête, elle m’a beaucoup plu ! Ce que j’aime avec les livres de Camilla Läckberg c’est qu’elle nous laisse découvrir un bout d’une simple pièce sur un immense puzzle, nous ne sommes pas frustrés, car nous découvrons des petits bouts par-ci par là et au final la surprise est d’autant plus agréable !

Cette fois l’histoire qui ressort de la conclusion m’a complètement retournée ! Je trouve cette histoire si cruelle, tellement injuste, dur d’avaler sa salive face à une telle horreur ! Pas de place pour une happy end dans ce cinquième tome, j’ai trouvé que chacun des personnages concernés se retrouver incroyablement victime.

L’abominable des meurtres (et oui il n’y en a pas qu’un malheureusement) est juste terrible, mais je n’ai pu en vouloir à 100 % aux responsables, tout simplement parce qu’ils étaient eux-mêmes victime d’une société barbare !

Il n’empêche que moi qui est souvent très rebuté par les récits sur la seconde guerre mondiale, j’ai été captivé par celui-ci qui a le don de mélanger des thèmes qui me fascinent ; secrets de famille, amour, regrets…et ça donne un cocktail très remuant, mais fort délectable !

L’enquête patine un peu au début, mais passer du temps avec tous les personnages est aussi très agréable !

Ce cinquième tome à vraiment était à la hauteur de mes attentes après une assez lourde et cuisante déception du quatrième !

Le sixième tome, la sirène, est dans ma PAL et je ne tarderai guère à l’en sortir !

Je vous recommande chaudement cette saga policière qui sait si bien contraster avec la vie de tous les jours et l’horreur humaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s