Night World, T2 : Les sœurs des ténèbres (L.J Smith)

Night World, tome 2

Lecture débutée le 17 et finie le 19 février 2013

Editions Michel Lafon 

317 pages

Résumé :

Le Night world ne se limite pas à un endroit précis. Il nous entoure. Ses lois sont très claires : sous aucun prétexte son existence ne doit être révélée à qui que ce soit d’extérieur. Et ses membres ne doivent pas tomber amoureux d’un individu de la race humaine. Sous peine de conséquences terrifiantes. Découvrez ce qui arrive à ceux qui enfreignent les règles…

Il y a quelque chose d’étrange chez les trois filles, Roxan, Krestel et Jade, qui emménagent dans une maison en ruine à côté de chez Mary-Lynnette et Mark Carter. Celui-ci développe d’ailleurs un amour obsessionnel pour Jade. Les trois soeurs ont une grâce presque surnaturelle et semblent cacher un lourd secret. Un soir, leurs voisins décident de les suivre dans les bois et se retrouvent témoins d’un spectacle effrayant.

Mon avis :

J’avais lu la première aventure du Night World, il y a maintenant longtemps et sur le coup je n’avais vraiment aucune envie de poursuivre ! Bon cela aura pris son temps, mais j’y serais parvenue et finalement j’ai vraiment bien aimée et continuer Night World ne me gêne plus tant que ça, au contraire !

L’univers du Night World est un ensemble de créatures magiques qui se doivent de rester secrètes et pourtant ! dans chaque aventure de cette saga, la problématique annonce « toujours » (peut-être vais-je un peu vite avec seulement deux tomes de lut) un soucis avec cette formalité de secret… de garder le secret… la discrétion n’est pas le fort des protagonistes, surtout pas lorsqu’il s’agit d’amour.

Donc voilà : les speechs se ressemblent terriblement, les schémas sont bizarrement les mêmes, l’auteur fait au plus facile, au trop facile même, mais bon quand on sait à quoi s’attendre, il y a moyen de passer un bon moment et cela a été mon cas !

Cette lecture fut sans prise de tête et juste assez pour que je sois emportée dedans. C’est fou comme ça se lit vite, ce qui c’est avéré être totalement libérateur dans une de mes périodes « chéries » à ne pas réussir à lire. Pareil si vous avez peu de temps à accorder à vos lectures et que cela vous frustre énormément, et bien là au moins en 48 h cela pourrait être réglé !

Une aventure assez banale, déjà vue et prévisible au possible pour laquelle je me suis malgré tout prise au jeu et avec qui j’ai passé un très bon moment. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s