Skeleton Creek, T4 : Le corbeau (Patrick Carman)

Skeleton Creek, tome 4 - Le corbeau

Lecture débutée le 10 et finie le 11 juin 2013

Editions Bayard Jeunesse

220 pages

Résumé :

Sarah et moi sommes sur le point de percer le mystère de notre petite ville et de mettre la main sur le troisième trésor du Crâne, la société secrète qui y complote depuis des siècles. J’ai en ma possession un second rébus : le Rébus du Corbeau. Je dois le décrypter pour que Sarah, en rentrant de son stage de cinéma, puisse visiter les quatre lieux hantés qu’il désigne. J’en tremble.
L’imaginer seule dans ces lieux m’effraie. Savoir que le fantôme de Joe Bush la suit partout où elle va me terrifie. Mais ce n’est comparé à l’idée que le Corbeau m’espionne. Le Corbeau est un membre du Crâne. C’est même le plus dangereux. Je l’ai vu dans les bois, armé de sa hache, et je suis convaincu qu’il est prêt à tout pour nous empêcher d’aller au bout de notre quête. Pourtant, je suis obligé de rester là, de tenir mon journal, d’attendre que Sarah m’envoie ses vidéos.

Mon avis :

Quatrième et dernier tome de la saga Skeleton Creek. Ça m’a quand même fait quelque-chose. Saga débutée en octobre 2011, intriguée par les avis positifs omniprésent sur la blogo-littéraire, blogo-littéraire qui finalement était encore assez nouvelle pour moi à l’époque, bref d’une certaine façon j’associe Skeleton Creek à mes premiers débuts sur la blogo, à mes premières attentions aux chroniques des autres.

J’aurai tardé à finir cette saga, mais je l’ai adorée de bout en bout. Particulièrement ce dernier tome que j’ai dévoré en un peu plus d’une journée. Je dois tout de même admettre que la fin-fin de cette saga m’a assez déplu. Dommage, mais pas rédhibitoire pour autant. Cela ne m’empêche de garder un souvenir exclusivement positif de cette saga ! Je n’ai pas été trop convaincue par le final, par la conclusion de l’auteur. Disons que ce n’était vraiment pas cohérent ! Depuis les premières lignes du premier tome, la ligne conductrice est la même, durant cette longue aventure pour nos deux héros la conviction qu’un tel point, qu’une telle société (je ne peux en dire davantage) était le MAL, et la d’un coup sur les dernières pages… c’est le BIEN. Veuillez bien croire que le lecteur peut trouver cela un peu gros et facile ! Pour moi Patrick Carman s’est relâché juste avant la fin… comme quand on court et que juste avant la ligne d’arrivée on ralentit, c’est dommage et décevant.

Comme je le disais je ne parle pas ici d’une grosse déception qui gâche tout, mais d’un vague sentiment amer, un peu déplaisant, mais dont on se remet facilement je vous rassure !

Je suis un peu triste d’avoir « déjà » finie cette saga 😥 les personnages me manquent vraiment beaucoup ! Si vous n’avez pas encore commencé cette saga ou que vous hésitez à la poursuivre, je vous encourage vraiment à la lire ! Une intrigue de qualité, des personnages attachants comme cela est rare, des petits + avec les vidéos franchement géniales ! Bref… ça me fait encore plus mal de quitter ça, car je sais que je ne retrouverai pas ce genre de qualité et de plaisir de sitôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s