La Sélection, T2 : L’élite (Kiera Cass)

La sélection, T2

Lecture débutée le 11 et finie le 12 août 2013

Editions Robert Lafont (Collection R)

308 pages 

Résumé :

La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.

Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d’enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales… Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie…

Mon avis :

Ah ! La Sélection. Cette saga représente tellement à mes yeux. En effet, le premier tome fut un absolu coup de coeur, une merveille, une pépite, une révélation, bref un de mes livres préférés ! Et puis, il y a ce second tome. Qui est, pour faire simple, un des livres que j’ai le plus détesté au monde. Aoutch.

Le contraste est saisissant, surtout pour moi. J’ai l’impression d’être devenue une vilaine chroniqueuse pour passer d’un « whaou, coup de coeur » il y a un an jusqu’à « déception totale » aujourd’hui. C’est assez déstabilisant. J’aurai tellement voulu aimer. J’aurai tellement souhaité retrouver ce qui m’avait fait rêver il y a un peu plus d’un an, mais… tout ce qui m’avait fait rêver, m’hérisse aujourd’hui totalement le poil. Tout ce qui me plaisait m’insupporte aujourd’hui.
Alors, certes oui j’ai beaucoup changé ! Mais il n’en reste pas moins que cette suite est mauvaise. Ce second tome est carrément décevant et en deçà de tout ce que le lecteur pouvait attendre.

Ce fut une lecture détestable. J’ai passé un moment exécrable en compagnie de ce livre -qui heureusement se lit très vite !- et de ses personnages.

Le principe d’une saga, d’une trilogie ou autres choses de cet acabit est de pouvoir suivre les personnages concernés sur une chronologie, non ? Donc de suivre l’évolution de ces fameux personnages… je me trompe ? C’est bien ça le principe d’étaler une histoire sur plusieurs livres ? De voir toute l’intrigue évoluée… n’est-ce pas ?
Alors, POURQUOI n’est-ce pas le cas ici ? Pourquoi en refermant ce second tome, la sensation d’avoir reculé dans l’évolution est-elle omniprésente ?! C’est dingue ça tout de même. Je suis peut-être une lectrice assez exigeante, mais pour en venir au point de ramer autant dans une intrigue, c’est fort ! Merci Kiera Cass de prendre les lecteurs pour des abrutis… et donc de nous pondre un tome deux absolument inutile et donc par conséquent, totalement promotionnel.

Nous n’avons aucune nouvelles informations. La romance est passée au mode « ralentit x1000 ». Il ne se passe rien du début à la fin du livre. Je n’avais jamais autant lu d’épisodes inutiles et fadasses dans un livre… histoire de donner la sensation qu’on a quelque-chose sous la dent, alors que non… loin de là. Les questions se multiplient par centaine et donc je dis bonne chance à l’auteur pour résoudre toute sa pagaille dans le troisième et dernier tome.

J’ai déjà évoqué mon aversion pour cette mode -qui j’espère va finir par s’essouffler- des triangles amoureux dans les romans Young-Adult, mais je vous assure que ce livre tient le pom-pom du pire-pire-pire triangle amoureux imaginable. Si vous n’aimez pas ça, il est clair que ce livre n’est pas fait pour vous. Déjà qu’America & Maxon sont incapables de se décider, on rajoute Aspen et Miss Machin et Miss Bidule pour rendre l’équation encore plus impossible et interminable. Mièvreries et prise de têtes sont au rendez-vous… pour mon plus grand désespoir.

L’univers dystopique est tellement pauvre et vide que cela en est ridicule. A quand des informations ?

Il n’y a que des attentes et des déceptions à la sortie de cette lecture.

Une action inexistante. Des personnages qui n’en deviennent pas moins détestables. Une romance aux premiers abords pétillante qui est devenue dégoulinante de mièvrerie. Des comportements d’extrême égoïsme. De quoi passer un excellent moment ! A fuir. Je déconseille vivement.

Mon avis va plus loin…chronique vidéo :

Publicités

2 réflexions sur “La Sélection, T2 : L’élite (Kiera Cass)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s