Evernight, T1 (Claudia Gray)

Evernight, T1

Lu le 16 février 2014

Editions Pocket Jeunesse

306 pages 

Résumé :

Bianca doit quitter sa petite ville et suivre ses parents à Evernight où ils ont trouvé des postes en tant que professeurs. Elle appréhende ce milieu snob, ces élèves beaux, intelligents, qui se connaissent tous déjà. Sans compter l’ambiance effrayante de ce pensionnat gothique, presque menaçante. Heureusement, Bianca rencontre Lucas, un beau garçon, solitaire comme elle, étrange et un peu violent. Il semble farouchement déterminé à ne pas ressembler aux autres, à la bande de ceux « qui en sont ». Tout de suite, elle se sent attirée par lui. Mais, le soir du Bal d’automne, les masques tombent et la réalité de Bianca s’en voit dangereusement bouleversée. Désormais, l’amour brûlant qui la lie à Lucas semble impossible… Pourtant ils seront prêts à tout pour rester ensemble.

Mon avis :

Youpi j’ai enfin lu ce livre que je m’étais offerte il y a plus d’un an et demi par pure envie et spontanéité de ma part. Enfin lu oui ! J’ai profité de participer au challenge Weekendà1000 (lire 1000 pages en un weekend tout en réalisant quelques défis) pour m’y mettre. Je suis contente de l’avoir lu, car voir mes précieux livres en attente ne me ravie pas trop, mais sinon ce livre ne m’a pas franchement plu. Ce n’est pas une mauvaise lecture -loin de là- mais ce n’est pas non plus LA bonne découverte.

Ce livre se lit très vite, ça passe tout seul, mais bon sang ! qu’est-ce que c’est superficiel et plat ! Il n’y a pas vraiment d’histoire et il faut bien le dire qu’est-ce que c’est banal… vu et revu. J’ai passé un bon moment de lecture, c’était agréable, ça se lisait sans être vraiment concentré, bref sympathique, sans aucune prise de tête. On en demande pas plus, mais c’est quand même assez limité. Si vous n’aimez pas ce genre de récit, je vous invite à passer votre tour ! Pour ma part je lirais la suite (probablement en ebook pour réduire les frais quand même…), car je me suis beaucoup attachée aux personnages et que comme je vous l’ai dit, c’était vraiment agréable.

Par contre, ce roman comporte un véritable point négatif : l’auteur. A de multiples reprises j’ai relevées de grosses incohérences dans le récit. Clairement l’auteur c’est perdu dans son histoire et son style était continuellement maladroit, voir désagréable pour un lecteur un tantinet aguerri.

Je n’en retiens que le positif personnellement, mais il n’empêche que ce n’est pas la lecture du siècle non plus et que vous préférez probablement le savoir 😉

★★★☆☆

Lecture agréable, mais pas incroyable.

Publicités

3 réflexions sur “Evernight, T1 (Claudia Gray)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s