Tu peux sortir de table

Tu peux sortir de table

Tu peux sortir de table de Jessica L Nelson
Editions Fayard
Lu en juillet

L’anorexie dérange. Minimisée, elle ne serait qu’un effet pervers de la mode et de la publicité. Dramatisée, elle devient l’expression de tendances suicidaires. Mais, derrière la faiblesse du corps anorexique, rares sont ceux qui cherchent à déceler une éventuelle force d’âme. Dans toutes les civilisations, pourtant, existent certaines pratiques ancestrales du jeûne et de l’ascèse auxquelles sont volontiers associées les vertus du courage et de la maîtrise de soi. Les anorexiques d’aujourd’hui en seraient-elles dépourvues ? Ne font-elles pas preuve d’une volonté hors du commun dans ce qui s’apparente à une quête de pureté ? Pourquoi réduire leur sensibilité à un caprice ou à l’envie d’en finir ?. J’ai enduré l’anorexie et je ne le souhaite à personne. Je confirme qu’il s’agit d’une pathologie, qui présente en outre de graves dangers. L’anorexie doit être vaincue. Mais elle ne pourra l’être vraiment que si ceux qui la combattent reconnaissent aux anorexiques leurs qualités spécifiques
Biographie de l’auteur

2.5/5

Je désirais lire ce témoignage depuis longtemps ayant moi-même eu des troubles du comportement alimentaire (T.C.A).

|+| Ce livre est truffé de citations, d’extraits, etc, de plusieurs médecins, ainsi que de témoignages trouvé sur internet ou d’interviews réalisées auprès de jeunes femmes ayant elles aussi connues les TCA.
L’auteur s’appuie sur les paroles d’un nombre incalculable de personnes.
Jessica L. Nelson écrit bien, organise bien ses idées et sait où elle va.
J’ai beaucoup appris à la lecture de ce livre…mais, étrangement il m’a fallu une longue période pour le lire. Il m’a fallu plus de 4 mois pour en venir à bout.
Ce livre m’a énormément fait penser à un essai ou une étude plutôt qu’à un témoignage pur et ce n’était pas évident à lire un livre rempli de tant d’informations.

|-| Je reviens sur mon premier point positif qui est également mon premier point négatif : je m’attendais à un simple témoignage pour finalement me retrouver face à une étude approfondie des TCA et encore je suis gentille ; essai correspondrait également.
Comme je le disais dans mes points positifs j’ai parfois eu du mal à le lire, à suivre et autant oui c’est vrai que c’est un livre très intéressant avec ces nombreuses citations.
Intéressant, mais déroutant et c’est beaucoup trop d’informations à intégrer et cela gêne réellement la lecture.

Pour conclure, je ne classerai pas ce livre en tant que témoignage, bien que l’auteur témoigne sa propre expérience, elle s’attarde davantage sur de la recherche, des études.
Je ressens en refermant ce livre la sensation de sortir d’un long cours sur les troubles alimentaires.
Je suis incapable de conseiller ou déconseiller ce livre. Jessica L. Nelson a effectué un excellent livre et je n’ose imaginer la quantité de travail que cela a dû lui prendre.

Ce n’est pas à proprement parlé un témoignage et cela déplaira à beaucoup.
Si vous n’êtes pas fan de statistiques (ou autres type de données), passez votre chemin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s