Je t’aime papa. Merci de m’avoir lu des centaines de livres pour m’endormir.

2b

Lorsque j’étais petite, ma mère est partie. Du jour au lendemain, elle a disparue, nous laissant ma sœur et moi complètement désœuvrée. Parfois elle revenait, mais elle nous faisait peur. Elle criait, elle ne voulait pas nous voir, elle avait des problèmes d’argent et elle était perdue dans sa vie. Et c’était difficile d’être une petite fille sans sa maman. C’était difficile de ne pas éclater en sanglots quand a l’école primaire on étudiait les rôles de la maman et du papa dans une famille. A cette époque on ne parlait pas encore des familles recomposées, des parents séparés et ainsi de suite. J’étais une des seules à avoir des parents divorcés et une mère qui passait son temps à apparaître pour re-disparaître ensuite.

1471349_1489600627989653_3352632797524602517_n

Je n’étais qu’une petite fille et ce dont j’avais le plus besoin c’était d’avoir des repaires stables. Et honnêtement je n’en ai pas eu beaucoup, mais ces deux-là dont je vais vous parler ont sauvés une partie de mon enfance et ont été comme un pansement magique sur mon cœur d’enfant. Je ne dis pas que la peine à disparue, loin de là, pour tout vous dire, j’en parle encore en thérapie à 20 ans… mais peu importe, quand je suis trop triste, que les souvenirs sont beaucoup trop lourds à porter, je me raccroche à ces deux repaires.

Le premier s’appelle Fabrice et c’est mon papa. Il nous a élevé tout seul ma sœur de 2 ans et moi de 5 ans lorsque notre mère est partie je ne sais où. Il était là pour nous réveiller tous les matins alors même que je l’entendais pleurer le soir en s’endormant. Il était là même quand on faisait des caprices et qu’on refusait d’aller à l’école, il prenait toujours le temps de nous expliquer pourquoi c’était important d’y aller. Et le soir après une journée de travail, il venait nous chercher à la garderie ou à l’étude. Parfois il était en retard et la maîtresse appelait la police, mais il finissait toujours par arriver, même quand c’était au tour de notre mère de venir. Ma mère n’a jamais été un repaire stable dans ma vie, tandis que mon père s’est toujours acharné à l’être. Ensuite, il nous préparait notre dîner alors que ma sœur et moi on se disputait ne voulant pas manger la même chose que l’autre, il cuisinait alors deux plats différents pour nous satisfaire. Et puis…il y a le deuxième repaire.

Chaque soir, en nous mettant au lit, il nous proposait des livres, des albums, des contes ou quoi qu’est-ce, qu’on choisissait et il nous lisait un ou deux livres pour nous endormir. Parfois c’était juste deux contes, mais ça durait aussi longtemps que deux petits livres. Je me rappelle encore les voix qu’il imitait à merveille à chaque fois qu’il changeait de personnages. Et je me souviens de ma sœur pleurant parce qu’elle voulait sa maman et j’entends encore mon père lui chanter des berceuses pour la calmer. Et moi je me souviens que je gardais toutes mes émotions en moi, que je ne pleurais jamais, mais que déjà à cette époque j’étais terrorisée à l’idée de m’endormir et de faire des cauchemars et que souvent je demandais « encore une histoire papa s’il-te-plaît » et que ça pouvait durer longtemps et que même quand il s’énervait à force, il n’était pas blessant ni méchant, mais tout simplement épuisé.

minirepaire3

Aujourd’hui encore, je me souviens de tous les livres qu’il nous lisait avant de dormir. Nous étions abonnés à l’école des loisirs et on avait souvent beaucoup de très belles découvertes.

Pour conclure cet article, je vais vous partager un Top 10 de ces lectures que mon papa nous lisait avant de dormir pour nous rassurer, faute d’avoir une maman pour le faire.

minirepaire1

Si vous avez des enfants et que vous avez l’opportunité de leur lire un de ces merveilleux livres (je me souviens parfaitement de leur titre et compagne 15 ans après !) ou au moins d’autres merveilles de l’école des Loisirs, n’hésitez pas !

minirepaire2

Je t’aime papa. Merci de m’avoir lu des centaines de livres pour m’endormir.

La question du qui suis-je. La question du mal-être dans la littérature.

mininpq

Hey, sourit ! Je me sens un peu seule là, à faire l’idiote !

Je me suis souvent demandée « qui suis-je ? », en particulier dans les moments les plus sombres où je raclais le sol rêche et froid du puits des malheurs. Quand on se perd, à ne plus savoir qui on est, on perd aussi la notion d’où on en est dans notre vie. Souvent on ne se rend pas compte le nombre de belles années qui nous attendent, tant une douleur du passé nous broie encore le cœur et nous aveugle l’avenir. 

j’ai sélectionné 55 livres qui évoque la tristesse, le désarroi, voir même le désespoir. Un désespoir comme lorsque l’on est au fond de ce puits de tristesse et qu’on s’épuise à essayer de le remonter, de l’escalader, sans corde ni rien pour se hisser vers la lumière, mais qu’on s’acharne. Nos ongles se cassent et s’arrachent contre les pierres glissantes et moisies de ce puits. On s’acharne, le souffle de plus en plus court. Sans s’en rendre compte, on a un moment d’inattention et de relâchement et alors que la belle lumière d’un jour ensoleillé se faisait de plus en plus proche, on s’écroule de nouveau au fond de ce puits. Et le désespoir s’installe. Pourtant… rien n’est plus parfait que de ressentir à nouveau la chaleur du soleil sur nous, oui, oui…ça fait tant de bien d’être loin de ce fond de puits. Ça fait tant de bien, que soudainement un sourire naît sur nos visages. On ne se souvenait même plus ce que c’était, comment on faisait. Et pourtant là, après s’être tant battu contre la tristesse et le désespoir, un sourire radieux illumine nos visages. 

Vous n’êtes pas seuls et vous ne le serez jamais, même si c’est dur à croire. vous finirez par remonter la pente, ou le puits sans fond, comme moi je surnomme le désespoir qui s’abat encore sur moi, parfois et vous verrez, vous sourirez vous aussi, vous aussi, vous illuminerez vos visages et le visage de ceux qui vous aiment.

En attendant, moi je vous propose cette liste de livre, après un an de lourd travail sur la question du mal-être et de la lecture. Aujourd’hui, on se sentira moins seuls et un autre jour je vous parlerai d’une sélection de livres pour justement s’évader.

Malgré cet article, il y aura une vidéo qui viendra le compléter plus tard, quand j’aurai encore plus de contenu à vous offrir. En attendant, je suis-là. Même derrière un écran, on peut sourire. 

Mon contact : PetiteFeey@gmail.com

Le vert est la couleur de l’espoir ♥

(Il n’y a pas réellement d’ordre)

En gras, les livres qui ont été des coups de cœurs inoubliables pour moi. 

La liste n’est évidemment pas exhaustive, je la compléterai continuellement si je lis de nouveaux livres correspondants au mal-être dans la littérature, bien entendu. ET vous pouvez me donner des titres que vous avez lus et qui à vos yeux rentreraient dans cette liste.

  • Il faut sauver Zoé écrit par Alyson Noël (Non-lu, mais possédé)
  • Jumelles écrit par Saskia Sarginson (Non-lu, mais possédé)
  • L’herbe bleue (histoire vraie) écrit par Anonyme (Non-lu, mais possédé)
  • L’année solitaire écrit par Alice Oseman (Non-lu, mais possédé)
  • Scandale écrit par Sarah Ockler (Non-lu, mais possédé)
  • Le dernier jour de ma vie écrit par Lauren Oliver (Non-lu, mais possédé)
  • Le silence de Mélodie écrit par Sharon M. Draper (Non-lu et à acheter)
  • Le monde Charlie écrit par Stephen Chbosky (Non-lu, mais possédé)
  • La fille papillon écrit par Anne Mulpas (Lu, aux éditions Sarbacane)
  • Les ailes de l’ange écrit par Jenny Wingfield (Non-lu, mais possédé)
  • Lettres à l’absente écrit par Patrick Poivre d’Arvor (Non-lu, mais possédé)
  • Qui es-tu Alaska écrit par John Green (Non-lu, mais possédé)
  • Zouck écrit par Pierre Bottero (Non-lu, mais possédé)
  • Tu peux sortir de table (histoire vraie) écrit par Jessica L. Nelson (Non-lu, mais possédé)
  • Le pavillon des enfants fous (histoire vraie) écrit par Valérie Valère (Non-lu et à acheter)
  • Thornytorinx écrit par Camille de Peretti (Non-lu et à acheter)
  • 2 filles sur le toit écrit par Alice Kuipers (Lu, aux éditions Albin Michel Wiz) + A savoir : Il est sorti en poche chez Le Livre de poche Jeunesse
  • Ne t’inquiètes pas pour moi écrit par Alice Kuipers (Lu, aux éditions Le livre de poche)
  • A comme aujourd’hui écrit par David Levithan (Lu, aux éditions Les Grandes Personnes) + A savoir : il est sorti chez Folio Junior
  • Addiction écrit par Blake Nelson (Lu, aux éditions Albin Michel Wizz)
  • Blog écrit par Jean-Philippe Blondel (Lu, aux éditions France Loisirs) A savoir : il est aussi sorti chez Actes Sud Junior
  • Ce matin j’ai décidé d’arrêter de manger écrit par Justine (Lu, aux éditions Pocket)
  • Ecoute-la écrit par Sarah Dessen (Lu, aux éditions Pocket Jeunesse Poche)
  • Confessions d’une sage-femme écrit par Diane Chamberlain (Lu, aux éditions Pocket)
  • Confusion écrit par Cat Clarke (Lu, aux éditions Robert Laffont, collection R)
  • Elinor Jones, la trilogie des BD écrites et illustrées par Algésiras et Aurore (Lues, aux éditions Soleil, collection Blackberry)
  • En route pour l’avenir écrit par Sarah Dessen (Lu, aux éditions Pocket Jeunesse)
  • Te revoir un jour écrit par Sarah Dessen (Lu, aux éditions Pocket Jeunesse)
  • Entre Dieu et moi c’est fini, la trilogie écrite par Katarina Mazetti (Lus, aux éditions Babel)
  • Hate List écrit par Jennifer Brown (Lu, aux éditions Albin Michel Wiz) A savoir : Il est sorti chez Le livre de poche Jeunesse
  • Tornade écrit par Jennifer Brown (Lu, aux éditions Albin Michel Wiz)
  • Hors-limites écrit par Katie McGarry (Lu, aux éditions Harlequin, collection Darkiss) A savoir : Il est sorti en poche chez Harlequin Darkiss Poche
  • Je vais bien, ne t’en fais pas écrit par Olivier Adam (Lu, aux éditions Pocket) A savoir : il est sorti en film
  • Jours sans faim (histoire vraie) écrit par Delphine de Vigan (Lu, aux éditions J’ai Lu)
  • L’été des secondes chances écrit par Morgan Matson (Lu, aux éditions Hachette)
  • La beauté du mal écrit par Rebecca James (Lu, aux éditions Oh!) A savoir : Il est sorti chez Pocket
  • La vie (pas) très cool de Carrie Pilby écrit par Caren Lissner (Lu, aux éditions Harlequin Darkiss) A savoir : il est sorti chez Harlequin Darkiss poche
  • Le big big boss écrit par Anne Mulpas (Lu, aux éditions Nathan Jeunesse poche) A conseiller particulièrement : aux collégiens, surtout à ceux qui rentrent en 6ème)
  • Le pays de l’absence (histoire vraie) écrit par Christine Orban (Lu, aux éditions Albin Michel)
  • Le souffle suspendu écrit par Heather Gudenkauf (Lu, aux éditions Harlequin Mosaïc)
  • Les cœurs fêlés écrit par Gayle Forman (Lu, aux éditions pocket)
  • Les filles au chocolat, tomes 3 & 5 écrit par Cathy Cassidy (Lu, aux éditions Nathan Jeunesse) A savoir : ils sont également sorti en poche chez Pocket Jeunesse Poche
  • Nos faces cachées écrit par Amy Harmon (Lu, aux éditions Robert Laffont, collection R)
  • Rien ne s’oppose à la nuit écrit par Delphine de Vigan (Lu, aux éditions Le livre de poche)
  • Si loin de toi écrit par Tess Sharpe (Lu, aux éditions Robert Laffont, collection R)
  • Tes mots sur mes lèvres écrit par Katja Millay (Lu, aux éditions Fleuve Noir)
  • 13, raisons écrit par Jay Asher (Lu, aux éditions Albin Michel Wiz) A savoir : Il est sorti en poche chez Le livre de poche jeunesse

Livres qui rentre dans le thème, mais que je n’ai pas aimé et que je ne conseille pas :

  • La Liste écrit par Siobhan Vivian (Lu, aux éditions Nathan Jeunesse)
  • Si tu m’entend écrit par Sharon Dogar (Lu, aux éditions Albin Michel Wiz)

Des livres un peu hors-sujet, mais néanmoins très tristes et bouleversants :

  • Je veux vivre écrit par Jenny Downham (Lu, aux éditions Pocket) A savoir : Adapté en film
  • Nos étoiles contraires écrit par John Green (Lu, aux éditions Nathan Jeunesse) A savoir : Adapté en film
  • Oscar et la dame rose écrit par Eric Emannuel Schmitt (Lu, aux éditions France Loisirs) A savoir : il est également sorti en poche et a été adapté en film
  • Paradise, le tome 1 & 2 écrit par Simone Elkeless (Lu, aux éditions La Martinière Jeunesse)
  • Un coeur si grand écrit pas Amy Hatvany (Lu, aux éditions France Loisirs) A savoir : Il est également sorti chez Belfond
  • Un été à Savannah écrit par Beth Hoffman (Lu, aux éditions France Loisirs) A savoir : il est également sorti chez Pocket

La lecture et les révisions

IMG_20140521_160224

Bonjour,

Ces dernières semaines j’étais en révision et plus intensivement encore la semaine passée. Je dois dire que cela c’est carrément ressenti dans mes lectures -comme toujours. C’est un peu normal étant donné combien tout temps libre semble disparaître durant ce genre de période, mais c’est encore pire avec toute l’angoisse qui m’envahit l’esprit.

Conclusion, mes lectures se portent sur tout ce qui est court, léger voir (très) jeunesse et là tout va bien.

Le pire dans tout ça ce sont les livres du type roman commencé pendant ma période de révision et d’examens qui se retrouvent malheureusement mis de côté et que je ne parviens plus à reprendre ensuite, avant plusieurs mois. Comme si mon esprit les associait à cette période d’extrême fatigue et de grand stress pour un long moment.

Café givré

Pour cette fois, je suis bien désolée, mais la victime a été « Café Givré » de Suzanne Selfors, commencé la semaine précédent mes examens et qui depuis environ trois semaines tourne à une cinquantaine pages lues seulement… et oui…je vais devoir me faire une raison, voici la nouvelle victime de ma période de révision. On se reverra dans quelques mois et surtout dans de bien meilleures conditions !

Pour conclure, je dirais qu’heureusement qu’il existe tout types de lectures et des livres bien plus courts que d’autres, pour garder un lien avec la lecture dans ses moments-la d’intense fatigue.

Bon courage aux lecteurs en période de révision !

IMG_20140309_140939