La révélation de noël (Anne Perry)

La révélation de Noël

Lu durant le mois de janvier 2011

Editions 10/18

183 pages

Résumé :

Pour Emily Radley, la belle-soeur du célèbre policier Thomas Pitt, les fêtes de Noël s’annoncent désastreuses. Elle doit quitter sur-le-champ Londres, ses enfants et les mondanités pour passer ce Noël 1895 en Irlande, auprès d’une tante agonisante qui l’a demandée auprès d’elle. Brusquement plongée au coeur du magnifique et sauvage Connemara, dans un petit village perdu au bord de l’océan, Emily ne s’imaginait pas une seconde être confrontée à une affaire de meurtre commis sept ans auparavant. Tandis qu’une tempête ramène sur la grève souvenirs et remords du passé, Emily, aussi à l’aise dans les tourbières irlandaises que dans un salon de la gentry, remue les consciences de la petite communauté, en quête d’un secret bien gardé.

Mon avis :

Emily est intéressante dès le début, comme tout le monde elle est un poil égoïste puis se rattrape bien vite.

Tout du long du livre je me disais, « Mais où va-t-on? ».
Ce n’est pas que je m’ennuyais puisque les histoires du village sont prenantes mais je ne savais pas trop où on allait et je n’arrivais pas à me faire de supposition.

Aussi, j’ai trouvée un peu gros que Daniel s’échoue sur la plage pile quand Emily arrive, comme si ça devait arriver pour qu’elle élucide l’enquête. Drôle de coïncidence.

Elle doit élucider le meurtre d’un naufrage et un nouveau naufragé s’échoue pour seulement la seconde fois.

Mais sinon ça n’enlève rien au charme de l’histoire.

Par contre je n’aime réellement pas la fin.. Elle m’a fortement déplu.

Ça fini un peu en queue de poisson.

Mais bon.

J’apprécie déjà cette auteur que je ne connaissais pas !

Publicités

La maison où je suis mort autrefois (Keigo Higashino) A REKIRE

La maison où je suis mort autrefois

Lu durant le mois de décembre 2010

Editions Acte Sud ; Collection Actes Noirs 

253 pages

Résumé :

Sayaka Kurahashi va mal.
Mariée à un homme d’affaires absent, mère d’une fillette de trois ans qu’elle maltraite, elle a déjà tenté de mettre fin à ses jours. Et puis il y a cette étonnante amnésie : elle n’a aucun souvenir avant l’âge de cinq ans. Plus étrange encore, les albums de famille ne renferment aucune photo d’elle au berceau, faisant ses premiers pas… Quand, à la mort de son père, elle reçoit une enveloppe contenant une énigmatique clef à tête de lion et un plan sommaire conduisant à une bâtisse isolée dans les montagnes, elle se dit que la maison recèle peut-être le secret de son mal-être.
Elle demande à son ancien petit ami de l’y accompagner. Ils découvrent une construction apparemment abandonnée. L’entrée a été condamnée. Toutes les horloges sont arrêtées à la même heure. Dans une chambre d’enfant, ils trouvent le journal intime d’un petit garçon et comprennent peu à peu que cette inquiétante demeure a été le théâtre d’évènements tragiques… Keigo Higashino compose avec La Maison où je suis mort autrefois un roman étrange et obsédant.
D’une écriture froide, sereine et lugubre comme la mort, il explore calmement les lancinantes lacunes de notre mémoire, la matière noire de nos vies, la part de mort déjà en nous.

Mon avis :

Histoire très intéressante.

Les personnages sont très bien recherchés, au point que j’ai eu du mal à détester Sayaka tellement elle est touchante.

On se démène peut-être autant que les personnages pour trouver ce qui c’est passé dans cette maison. Et finalement on en reste sur le c*l à la fin car c’est si bien menée que même avec toute la bonne volonté on ne vient pas à l’exacte conclusion de l’histoire.

Génial !!!

Tu ne m’attraperas pas (Jennifer McMahon) A RELIRE

Tu ne m'attraperas pas

Chroniqué en Septembre 2010

Editions Belfond ; Collection Noir

314 pages

Résumé :

Une enfant qui disparaît, une communauté traumatisée, des secrets qui refont surface…
Dans la torpeur d’une bourgade du Vermont, un polar à l’atmosphère troublante, par une nouvelle venue au talent exceptionnel. Infirmière d’une quarantaine d’années, Kate Cypher pensait bien ne jamais revenir à New Canaan. Un coup de fil la prévient que la santé mentale de sa mère s’est subitement altérée et la voilà de retour, sur les traces d’un passé qu’elle avait soigneusement enfoui : son enfance dans une ville trop tranquille, où tout le monde se connaît, sa difficile intégration à l’école et son amitié miraculeuse avec Del, jeune fille débordante de vie et de fantaisie.
Et puis le drame : le meurtre de Del, jamais élucidé. Une tragédie qui, étrangement, a toujours laissé à Kate un inexplicable sentiment de culpabilité… Et voici que trente ans plus tard, une autre jeune fille est retrouvée assassinée…

Mon avis :

Un très bon livre, une histoire complexe mais racontée avec une simplicité étonnante. Une mère atteinte d’Alzheimer ce n’est pas facile à gérer pour Kate surtout lorsque pile poil sont retour fait un second meurtre pareil à celui de quand elle était jeune enfant se reproduit. Dans les mêmes circonstances. Un mélange de fantastique et de psychologie intense dans ce livre. J’ai beaucoup appréciée!!!

Je le recommande vivement !!

A RELIRE

Chroniques du monde émergé, T1 & 2 (Licia Troisi) A RELIRE

Chroniqué en septembre 2010

Editions Pocket Jeunesse

Résumé :

Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets tout la distingue des autres habitants du Monde émergé.
Fille d’un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons. Mais la nuit, des voix plaintives et des images de mort hantent l’esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit La Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L’heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir

Mon avis :

Alors ça c’est mon coup de coeur ♥ De la fantasy et du fantastique comme j’aime tant ! Nihal est une personnage égoïste, peu mature au début de ce livre mais ce qui est interessant c’est de suivre son évolution au court du livre et de découvrir à quel point les horreurs de la vie l’auront aider à grandir. Après sa vie toute belle auprès de son père le meilleur forgeron, la chute est assez lourde.

La perte d’un être cher l’aidera petit à petit au fil du récit à mûrir ! Son amitié avec Sennar est tout simplement génial ! C’est une amitié solide sur laquelle on aime nous lecteurs poursuivre son amélioration.

L’histoire est juste terriblement bien imaginée. Bon je sais que mon entourage m’a dit que c’était encore un énième bouquin fantasy, mais c’est un peu mon premier et je l’aime beaucoup. J’ai dévorée ces deux tomes à une vitesse étonnante !!

Juste deux histoires superbe, vivement que je trouve le temps de lire la suite 🙂

A lire d’urgence !!

A RELIRE

Night World, T1 (L.J Smith)

Night World, tome 1 - Le secret du vampire

Chroniqué en Septembre 2010

Editions Michel Lafon 

282 pages 

Résumé :

Le Night World ne se limite pas à un endroit précis. Il nous entoure. Ses lois sont très claires : sous aucun prétexte son existence ne doit être révélée à qui que ce soit d’extérieur. Et ses membres ne doivent pas tomber amoureux d’un individu de la race humaine. Sous peine de conséquences terrifiantes. Découvrez ce qui arrive à ceux qui enfreignent les règles…

Il n’y a plus aucun espoir pour Poppy : sa maladie est incurable. Elle se prépare donc au pire. Jusqu’à ce que James, le plus beau garçon du lycée qu’elle aime en secret, lui fasse le plus fabuleux des cadeaux : un baiser vertigineux qui lui donne accès à son âme. Elle apprend ainsi que James partage ses sentiments depuis toujours, mais fait partie du Night World.
Bravant les interdits de son monde, le jeune homme propose à Poppy de le suivre jusqu’à la mort, et même au-delà. Mais il lui faudrait pour cela devenir un vampire…

Mon avis :

L.J Smith est une auteur que je voulais lire depuis longtemps.

J’aime bien ses idées sur les vampires et ça change de twilight, ça permet un avis extérieur et c’est très vivifiant.

J’aime beaucoup son style d’écriture. Poppy est si mignonne, elle se laisse vivre avec innocence .

James je l’ai franchement pas aimé, gros boulet de l’histoire. Phil lui a plutôt fait tilt dans mon coeur, d’un côté avec James en concurrence ce n’est pas dur. Il prenait la défense de sa soeur avec hargne et sagesse et c’est grâce à lui si je n’ai pas jeter le livre contre un mur.

Mon esprit un peu bizarre aurait préféré que Poppy meurt plutôt qu’elle soit transformée en vampire. Et qui plus est vivre éternellement avec l’autre boulet, alors là non merci !! Mais bon je me suis contenter de suivre l’histoire le plus calmement possible et d’attendre et voir. Au fil je ne peux que souhaiter le meilleur pour Poppy.

Malgré tout James aime authentiquement cette dernière et c’est rassurant de le savoir.

Je verrais ce que m’apportera comme nouveauté le tome 2. En tout cas livre touchant mais par moment très agacant.

Obsession (Catherine Kalengula)

Obsession

Chroniqué en Septembre 2010

Editions Hachette ; Collection Black Moon 

244 pages

Résumé :

Gisèle, une jeune danseuse française de dix-neuf ans, débarque à New York dans le but de faire carrière dans l’un des théâtres de la mythique Broadway. Mais elle rate son audition et voit ses rêves s’envoler. Pourtant, elle est remarquée par le propriétaire du théâtre, qui lui propose un poste de femme de ménage dans son établissement : elle pourra ainsi assister discrètement aux répétitions en attendant de trouver un rôle dans un spectacle. Mais bientôt, des phénomènes étranges se manifestent autour de Gisèle. Elle apprend alors qu’un jeune danseur s’est suicidé dans ce théâtre, quatre décennies auparavant. Gisèle est-elle devenue folle, ou est-il possible que la présence qui semble l’enlacer lorsqu’elle s’entraîne en cachette sur la scène du théâtre soit un fantôme ?

Mon avis :

La couverture de ce livre m’a tapé dans l’oeil, le résumé m’a donner de l’espoir mais il ne valait surement PAS les 14 euros dépensés. Déjà trop court mais bon ça se discute.

Trop « déjà vu » et surtout trop prévisible à mon goût. Idées déjà étudiées, vu et revu quoi qu’il à un peu de charmes et de nouveautés mais j’ai vraiment était très déçue je m’attendais à quelque chose de plus profond.

Le résumé fait insistance sur le domaine de la danse mais ça ne tourne que superficiellement autour.

Je trouve aussi que l’univers de Gisèle s’enchaîne trop bien.

Elle va passer son audition à laquelle elle n’a pas sa place, à laquelle je trouve qu’elle à accéder trop facilement et malgré le manque de cavalier et tout ça, on nous laisse que quelques secondes de désespoir puis pouf le possesseur du théâtre arrive, lui propose un job de femme de ménage et la laisse danser.

Leur histoire d’amour/Amitié on la sent venir à 3km !

Son loyer qu’elle à du mal a payer ça aurait pu être quelque chose d’intéressant  un peu de piment dans l’histoire mais encore une fois elle s’en sort bien.

Sa relation difficile avec ses parents aurait pu être plus recherchée.

Tout coule trop facilement de source.

Incroyable, dans la vie les évènements nous arrivent pas comme ça. Paf ! Job au théâtre puis PAF place dans la pièce…Ça m’a un peu blasée je dois dire.

Quand à Louise j’avais deviner pour Julia. Chance est vraiment désagréable, il m’a dérangé, je l’ai pas du tout aimée.

Enfin bref j’ai pas du tout aimée. Je conseille pas, je déconseille pas c’est à vous de voir.  Mais trop de facilité tue la facilité et fantastique ou pas ce livre manque cruellement de réalisme. Sans moi.

L’appel du sang (Stephenie Meyer)

L'appel du sang

Chroniqué en septembre 2010

Editions Hachette ; Collection Black Moon 

224 pages

Résumé :

Ce nouveau roman raconte l’histoire de Bree Tanner, une vampire de 15 ans transformée par Victoria (l’une des ennemies des Cullen, la famille d’Edward) en même temps qu’une vingtaine d’autres adolescents, pour former une armée de vampires qui combattrait les Cullen.
Le roman se focalisera sur les trois mois qui se déroulent entre sa transformation en vampire et le combat final à la fin d’Hésitation à l’issue duquel elle meurt, tuée par les Volturi.
Nouveau-née torturée par sa transformation et la soif de sang qu’elle ne contrôle pas, elle est l’alter-ego de Bella et lui renvoie l’image de ce qu’elle serait si elle allait jusqu’au bout de sa décision de se transformer pour rester toute sa vie avec Edward.

Mon avis :

Alors lui, je l’ai beaucoup aimée.

Vraiment je l’ai lu très vite et j’ai beaucoup appréciée.

Le seul bémol que je lui trouve (et il s’impose de lui même pas la peine de chercher bien loin ^^’) c’est le prix.

13 euros pour 200 pages et encore c’est écris relativement gros.

Enfin c’est pas le pire mais sur le coup ça m’a un peu surprise..