« Les Concentrés : Un maximum d’informations en un minimum de pages ! »

1

Bonjour à tous, aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’une collection que je lis et que j’approuve depuis plus d’un an. Il s’agit ici de la collection des Concentrés qui sort régulièrement des livres sur tous types de sujets et ce -comme le dit le slogan- avec un maximum d’informations en un minimum de pages.

J’ai lu un grand nombre de ces petits livres et certains ont juste été géniaux, basculant à merveille entre les petites anecdotes sympathiques et les informations de pure souche.

En lisant cette collection, j’ai réellement appris en un minimum de pages, mais surtout j’ai beaucoup appris. Et je ne m’ennuyais pas et je n’avais pas la désagréable impression d’être en train d’apprendre. Le design rend ce livre malin et bien dosé et le lecteur s’amuse, se passionne et tourne les pages.

5

L’enfant s’enrichit sur le sujet qu’il veut, il a l’embarras du choix dans la collection des concentrés et je ne pense pas que ce soit prêt de s’arrêter, bien au contraire !

Personnellement même en terminale, certains d’entre eux m’ont été très précieux pour m’inspirer dans la rédaction de certains devoirs.

Cliquez ici pour découvrir la liste entière des titres actuellement sorti chez les éditions Nathan.

Je conclurai en disant que je vais donner l’intégralité de mes livres de la collection à ma médiathèque qui a un étage entièrement réservé à la jeunesse, aux plus petits, comme aux enfants. Ils ne pourront que servir, je vous l’assure !

4

Publicités

1 poisson, 3 voleurs, 1 dragon

1 poisson, 3 voleurs, 1 dragon

« 1 poisson, 3 voleurs, 1 dragon » écrit et illustré par René Gouichoux & Janik Coat

Lu le 14 septembre 2014

>>> Edité chez Nathan Jeunesse dans leur collection Album

>> 32 pages

Il était une fois un tout petit poisson de rien du tout. Un jour, alors qu’il nage à la surface de la rivière, le tout petit poisson de rien du tout aperçoit sur la berge un poisson d’or. Puis, un peu plus loin, un poisson d’argent. Puis, un peu plus loin, trois voleurs. Puis, encore plus loin, un dragon. Il va falloir rusé pour ne pas finir dans l’estomac de l’un d’entre eux !

____________________________________________________________________________

Cet album m’a très agréablement surprise ! Je m’attendais à un moment sympathique, mais sans plus et finalement j’ai passé un très très bon moment en compagnie de cette histoire très intelligemment menée.

La petite morale cachée à travers les lignes et les pages de cet album vaut tous les lecteurs du monde et vaut toute votre attention. Parce que oui ! même un petit poisson de « rien du tout » moins beau que les autres, moins spécial ou moins je ne sais quoi encore peut mener une histoire palpitante et remarquable !

★★★★★ 

Une belle leçon de vie.

A découvrir absolument !

L’histoire vraie de Pamir, le cheval de Przewalski

L'histoire vraie de Pamir, le cheval de Przewalski

« L’histoire vraie de Pamir, le cheval de Przewalski » de Julie Faulques

Lu le 07 septembre 2014

>>> Edité chez Nathan Jeunesse

>> 32 pages

À l’âge de 2 ans, Pamir n’avait connu que son enclos au zoo. Mais le jeune étalon est emmené dans les montagnes, en Lozère. Avec d’autres chevaux de Przewalski, il affronte le froid, la neige, le manque de nourriture… Ensemble, ils retrouvent petit à petit l’état sauvage. Leurs petits enfants reviendront en Mongolie, leur pays d’origine, pour repeupler la steppe.

____________________________________________________________________________

Un album documentaire très soigné et particulièrement réussi !

L’histoire vraie de ce cheval est vraiment touchante et bien racontée. La narratrice parvient à rendre Pamir très attachant à travers ses mots et les illustrations sont parfaitement complémentaires.

C’est un joli album à offrir aux enfants amoureux de chevaux et aux enfants sensibles aux animaux.

Pamir est un bel exemple de la vie des espèces protégées en voie de disparition. On ressort de cette lecture le coeur rempli de compassion et on se sent plus concerné.

Une belle découverte pour une très belle histoire !

★★★★☆

Une lecture enrichissante et passionnante, à découvrir sans hésiter !

Polka et Hortense : la grande aventure

Polka et Hortense

« Polka et Hortense » écrit et illustré par Astrid Desbordes & Marc Boutavant

Lu le 07 septembre 2014

>>> Edité chez Nathan Jeunesse dans leur collection Album

>> 32 pages

Aujourd’hui, Polka entraîne Hortense à l’aventure. Ensemble, les deux souris vont marcher jusqu’au sommet de la Grande Montagne. Hortense a un peu peur… Heureusement, avoir une amie comme Polka, cela donne beaucoup de courage !

____________________________________________________________________________

Un très beau album aux couleurs chaudes et bleutées. Des mélanges de tons absolument sublimes qui émerveille le lecteur. Et l’histoire n’est pas en reste !

On découvre au fil des pages une très jolie amitié qui pousse à accomplir de grandes choses à deux ou à plusieurs.

En résumé, nous avons ici un album avec, de très belles mentalités, des illustrations à couper le souffle et avec des personnages très attachants.

★★★★★

Un album réellement marquant qui est en plus de cela un plaisir pour les yeux !

Le Petit Prince (Antoine De Saint-Exupéry)

Lu durant le mois de septembre 2012

Editions Folio 

99 pages

Résumé :

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur. Et comme je n’avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait : …  » S’il vous plaît… dessine-moi un mouton !  »
– Hein!
– Dessine-moi un mouton…
J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.

Mon avis :

Le petit Prince.. un classique dont j’entend parler depuis.. toujours ! Et que je n’avais jamais lui ! Pourquoi ? Je ne saurais le dire précisément mais.. surement que le fait qu’il est longtemps été un live catégorisé comme « scolaire » dans ma petite tête, n’y a sans doute pas aider !!

Et pourtant ! J’ai adoré !!! Livre pour enfant ou pas.. sur moi ça a complètement fonctionné !!

Le genre de livre que je pourrais dire coup de coeur 😉

Je vous avoue que je ne savais absolument pas à quoi m’attendre, je n’avais jamais plus écouter ce qu’on pouvais me dire sur le livre et au final je suis rentrée dans la lecture sans savoir -aucunement- sur quoi cela aller porter !

Et entre la sublime surprise de ce récit envoûtant et captivant, suivi de la magnifique écriture de Antoine de Saint-Exupéry, cela à juste été excellent !!!

On suit le personnage principal qui va faire la rencontre du -fameux- petit prince et cela restera une des plus belles aventure à lire !

Le petit Prince est vraiment fascinant ! Il dit les choses tel qu’il les penses, il demande les choses tel que l’envie lui vient, et si il peut paraître à des années lumières de notre réalité ou encore de notre norme, je dois dire que je me suis totalement sentis en phase avec lui !!

En quelques mots ce livre renferme une histoire épatante, qui ne laisse certainement pas insensible, du moins pour ma part j’ai étais happée à 200% et je vous recommande de tenter le coup ! 😉

 – Je ne suis pas prête d’oublier cette lecture, et j’ai déjà à hâte de la relire.

Yona ; fille de la préhistoire, T2 (Florence Reynaud)

Lu autour du 25 septembre 2012

Editions Pocket Jeunesse

115 pages

Résumé :

20 000 ans avant notre ère…
Yona douze ans, met ses pouvoirs de guérisseuse au service des hommes et des animaux. Yona a quitté son clan. Maintenant, elle vit seule avec frère loup. Le danger est partout: le chef Murg la traque sans relâche et les fauves la guettent. Jusqu’au jour où, au fond d’une grotte, des liens l’attaquent ! Yona est alors sauvée par un mystérieux garçon qu’elle surnommera bientôt Dent de lion…

Mon avis :

Un livre qui n’aura pas su me satisfaire, non pas que j’en attendais des milles et des cents, mais me détendre en la lisant oui je m’y attendais.. Et puis non.. ça ne c’est pas produit.

Énorme soucis avec le style !

Eh oui, il y a quelques temps je vous faisais la remarque sur la chronique de La maison qui s’envole de Claude Roy que j’avais trouvé pire au niveau d’un style déroutant : « je n’ai pas aimer le style, j’aurais presque dit que je l’eus détester mais depuis j’ai trouver encore pire (on en reparlera) » et c’est maintenant que l’on va en reparler.

Je sais que les lectures jeunesse, très jeunesse n’ont en soit pas a proprement dit un style et pourtant si, quand même ! Chaque lecture constituer de plus de phrase que d’illustration, à forcément un style et ici celui de Florence Reynaud m’a déplut au possible !!

Cette lecture à été proche du calvaire, et pourtant elle était loin d’être interminable.

J’ai aussi eu un soucis qui vous paraîtra peut-être plus justifier : les personnages ! Pire que tête à claque ! Et qu’on ne me sorte pas encore (oui ce genre de réflexions m’agace !) que c’est du à la jeunesse car en Young-Adult y’a aussi son lot de personnage chiant au possible ! Et donc ici entre Yona gamine un tantinet pourri gâté qui réalise un peu que la vie n’est pas rose et qui ne fais que de bouder et Dent de Lion qui lui est pire que lunatique, pire qu’imbuvable aussi, ouais, ouais je sais ; il a vécu des choses super durs mais ça l’a pas fait du tout avec moi, j’y peux fichtrement rien. Puis il est pas non plus obligé de passer d’un extrême à l’autre sans aucune cohérence hein…

Passons ! Je ne reviendrais plus vers cette saga au nombre de tomes décourageant ! C’est au bon sens de chacun d’aimer ou non cette lecture, avec moi ce fut « pas » j’espère que pour vous ce sera « ou pas » !

La maison qui s’envole (Claude Roy)

Lu durant le mois de septembre 2012

Editions Folio Junior 

86 pages

Résumé :

Invités par le général Dourakine à passer une semaine de vacances, M. et Mme Petit-Minet laissent les Enfants et la Maison à la garde du grand-père, bien trop occupé à dormir pour veiller sur eux. Mais voici qu’un vent de folie se met à souffler dans leur tête. Hermine, Jules, Eric et Jacques vont-ils démonter la maison tout entière ?

Elle va devenir un véritable champ de bataille, jusqu’au jour où les objets décident de se révolter…

Mon avis :

     Une lecture avec laquelle je n’aurais guère pris de plaisir. Et pourtant j’étais vraiment très enthousiaste ! Une maison qui s’envole, avec les enfants encore dedans et qui parte pour une voyage peut-être pas si sympathique que ça ? Ça m’a de suite parler ! Je crois d’ailleurs que je l’avais commencer enfant mais il est clair et net que je ne l’avais pas fini, et je crois comprendre pourquoi.

Il faut savoir que j’ai en horreur (c’est vraiment le point que je ne pardonne pas) qu’on me mette un titre ou un résumé mensonger, et c’est encore pire quand ce sont les deux ! Là ici je l’ai pas mal ressentis comme telle !

Je ne m’étais absolument pas imaginée ça, et même si j’aime beaucoup être surprise.. là ça a eu l’effet totalement inverse !!

Je n’ai pas du tout aimée les idées de l’auteur, qui à mon goût part dans tous les sens et en oublie son idée première ! Pire encore dans cette histoire, je n’ai pas aimer le style, j’aurais presque dit que je l’eus détester mais depuis j’ai trouver encore pire (on en reparlera) mais vraiment j’ai désormais le style de Claude Roy en horreur ! Et rien que là je me dit que je ne pourrais jamais lire d’autres livres de lui à cause de ça. Je n’y peux rien, ça n’a pas accroché sur moi, mais alors pas du tout !!

 Cette lecture jeunesse m’a plus déroutée qu’autre chose et je pense que vous pouvez largement passer votre chemin sans le regretter, du moins c’est le conseil que je vous donne.

 En soit je n’ai rien contre le livre, ni même l’auteur mais il est évident que ça n’a pas coller avec moi.