Qui es-tu Alaska ?

Qui es-tu Alaska

Qui es-tu Alaska ?
Editions Pôle Fiction
Lu en juin

Miles Halter a seize ans et n’a pas l’impression d’avoir vécu. Assoiffé d’expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C’est là aussi, qu’il rencontre Alaska. La troublante, l’insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

3/5

Hmm, je pense que je vais vraiment avoir du mal à trouver les mots justes pour vous parler de ce livre. Pour tout vous dire, il m’a laissée assez perplexe. Que ce soit le début ou la fin du roman. Je n’ai pas accroché avec le personnage d’Alaska. Je l’ai trouvé manipulatrice, perfide et pernicieuse. Et j’ai eu, par conséquent, des difficultés à être totalement prise dans le roman. Néanmoins il se lit vite et j’ai été heureuse de retrouver la plume de John Green pour la 3ème fois. 

Ce qui était encore plus chouette c’est de l’avoir lu en lecture commune avec mon copain ♥

Conclusion ? Je n’ai réellement pas trouvé les personnages plus attachants que cela. J’ai suivi cette histoire avec intérêt, mais sans une dévotion particulière. 
Je n’ai pas été du tout surprise par le mystère qui plane dans la première moitié du roman. Au contraire, cela m’a paru tout simplement évident !!! Il n’y a pas de + ou de – pour ce livre, c’est un roman sympathique, mais sans plus
J’avais largement préféré « La face cachée de Margo » ! 
Et je vous avoue que je ne comprends pas tout ce foin que j’ai entendu au sujet de ce roman…

Publicités

Les filles au chocolat, tome 5 3/4

Les filles au chocolat, T5.3.4

Les filles au chocolat, tome 5.3/4
Editions Nathan Jeunesse
Lu en mai

Deux histoires des garçons chocolat, celle de Jamie qui tombe amoureux d’Ellie, délaissant Skye malgré lui. Et celle de Stevie qui n’a pas revu Coco depuis des mois et qui a le trac de la revoir pour le jour de l’an.

4/5

Hey ! J’imagine que je n’ai plus à vous prouver mon amour indéfectible pour cette saga des filles au chocolat, alors, juste un petit avis rapide pour vous parler de ce nouveau recueil de nouvelles un peu hors-série à la saga en elle-même.

|+| J’ai adoré la première nouvelle ! Je préfère ne pas vous dire de quel personnage il s’agit ni de quoi parle trop cette nouvelle pour ne pas vous spoiler 😉 mais pour faire simple, on aborde ici le sujet des relations à distance et cela m’a évidemment beaucoup parlé ayant moi-même une relation à distance depuis un an.
Cette nouvelle m’a rendu assez triste, mais je l’ai néanmoins adoré. Cathy Cassidy a un véritable don pour l’écriture et pour nous plonger dans chacune de ses histoires -enfin la plupart du temps, car il y a des exceptions.

|-| Sans surprises je n’ai pas vraiment apprécié la deuxième nouvelle n’ayant jamais réussi à apprécié le personnage de Coco, la plus jeune des sœurs. Cette nouvelle est beaucoup centré sur elle, je n’ai donc pas vraiment apprécié, mais ce n’est pas grave, la lecture est resté fluide et intéressante. La magie des filles au chocolat me transporte à chaque fois et j’en avais bien besoin !

Paranoïa

Paranoïa

Paranoïa de Melissa Bellevigne
Editions Hachette ; Black Moon
Lu en mai

Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

2/5

Voici un roman que j’ai beaucoup attendu comme d’autres, suivant personnellement depuis ses débuts la youtubeuse GoldenWendyBeauty soit l’auteur Mélissa Bellevigne.
Il s’agit également d’un livre dont je vais avoir énormément de mal à vous parler…ayant lu ce livre alors que j’étais moi-même hospitalisée comme la personnage principale et je me suis très vite rendu compte que c’était une mauvaise idée. Le récit se déroule pendant une bonne partie en hôpital psychiatrique et cela m’a vraiment tourmentée. Je lisais pour m’évader, me changer les idées, mais là autant vous dire que je me suis sentie encore plus mal. J’ai beaucoup pleuré en le lisant et malheureusement je n’en garderai pas un bon souvenir.

|+| Mélissa Bellevigne a vraiment une belle plume et la lecture est très fluide…une centaine de pages en 1h avec toujours le désir de continuer.
On sent que l’auteur sait où elle va et qu’elle maîtrise son histoire, ce qui est plutôt plaisant pour le lecteur. La trame est captivante et en dehors de mes raisons personnelles c’est une lecture très agréable et sympathique.

|-| D’emblée, dès les premières lignes, j’ai eu un gros problème avec le personnage de Lisa, grande psychiatre de renommée…je ne l’ai pas trouvé crédible une seconde. Je suis désolée, mais pour avoir déjà consulté une dizaine (voir plus…) de psychiatres et pas une fois j’ai trouvé que ce personnage faisait un psychiatre crédible. Avis personnel bien entendu, mais cela m’a beaucoup dérangée. Après Lisa, c’est Judy, la patiente qui ne m’a pas convaincue. Au début pourtant si, puis j’ai trouvé qu’elle se dévoilait beaucoup trop facilement, qu’elle allait mieux bien trop vite vis-à-vis du contexte, de sa lourde pathologie… et ça je n’ai pas aimé et cela m’a fait totalement décrocher de l’histoire.  Et pour finir, à mes yeux le gros point négatif, bien que cela soit une fois encore un point de vue très personnel, je n’ai pas du tout adhéré à l’intrigue avec le fantôme que voit Judy… sans rentrer dans les détails, je pense que je suis tout simplement trop terre à terre… Pour tout vous dire, oui, je crois aux fantômes, mais là ça ne l’a pas fait avec moi

=> Pour conclure : Il s’agit d’un roman intéressant que je vais néanmoins essayer d’effacer de mon esprit pour mon propre bien et que je ne conseillerai pas à n’importe qui ; si vous êtes fragile : évitez. Si vous avez moins de 17/18 ans : évitez aussi.
Et s’il vous tente beaucoup je ne vous le déconseille pas pour autant.

 

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers
Editions Pocket Jeunesse
Lu en mai

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais… C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.

3/5

Voici un roman dont j’ai énormément entendu parler et je suis certaine que vous aussi.
Qu’en ai-je pensé après tout le monde ?

|+| Très beau style, l’auteur a une plume magnifique.
Les pages se tournent toutes seules, on s’attache très facilement aux personnages et on est avide de connaître leurs histoires et de les voir grandir et mûrir.
La fin est vraiment belle. Pleine d’acceptations et de petits bonheurs !

|-| Du très bon, comme du très mauvais ! Comme je vous le disais, il s’agit ici d’un livre dont j’ai beaucoup beaucoup entendu parler et qui a semblé être un coup de cœur général. Et honnêtement je me demande bien pourquoi ?!
Oui c’est une très belle histoire, oui c’est bien écrit, oui c’est très touchant, mais non, vraiment cela n’a rien d’extraordinaire ! J’ai tourné les pages avec beaucoup d’avidité avec plaisir, mais je ne cessais de me demander quand est-ce qu’il allait se produire ces fameuses scènes exceptionnelles ou encore fabuleuses qui donnent cette réputation au livre…?
Jamais.
Et forcément j’ai été un peu déçue en attendant quelque chose qui n’est jamais venu.
Je dois également admettre que je me suis parfois un peu ennuyée. Après tout, il s’agit « seulement » de l’évolution de deux adolescents et ils n’ont pas toujours une vie exceptionnelle, il faut bien l’admettre.
Mais pour être brève et concise, une autre chose m’a dérangée : la taille des chapitres. J’adore les chapitres courts (vraiment !), mais des micro paragraphes par pages pour 17 € pour le lecteur, c’est vraiment abusé !!!

 

=> Pour conclure ? C’est un livre que j’ai apprécié découvrir enfin, mais qui est loin d’avoir répondu à toutes mes attentes !
Si vous l’avez ; lisez-le. Il ne vous prendra pas bien plus de deux jours alors sortez-le de votre PAL et découvrez à votre tour 😉
Est-ce que je conseille de l’acheter ? Oui et non. Je suis partagée. Mais après tout, s’il vous fait très envie : pourquoi pas ? 

 

Des émotions chez la Collection R | Si Loin de toi & Nos faces cachées

fd1

Coucou tout le monde ! Après une longue absence, je reviens vers vous pour partager quelques micro-chroniques directes.

Aujourd’hui on parle de la Collection R avec deux romans que j’ai lu récemment chez eux.

Si loin de toi

Si loin de toi – écrit par Tess Sharpe

|+| Récit attachant, mystérieux, palpitant et irrésistible.
On veut comprendre, on veut savoir et surtout on ne veut pas lâcher une seule seconde le roman !
Ce qui m’a bouleversée durant cette lecture c’est Sophie. Personnage entier et authentique. Personne sur qui la vie s’acharne. J’ai à de nombreuses reprises pleurer sur son sort.
Et pour finir, le gros point positif : Ce roman parle d’une foule de sujets bouleversants à l’adolescence, mais ce qui m’a chamboulée moi, c’est l’addiction aux médicaments… tellement bien racontée et parfaitement exploitée. Rare sont les romans de fictions qui s’attardent sur ce thème, ce que je trouve bien dommage. Bravo à Tess Sharpe !

|-| Je n’ai rien relevé de particulièrement négatif… j’ai littéralement aimé et adoré.

★★★★★ 100 % coup de cœur !

Nos faces cachées

Nos faces cachées – écrit par  Amy Harmon

|+| Passionnant, addictif et surprenant !
Beau style !

|-| Passages répétitifs, long…trop lents.
Trop de religion !
Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages… je n’ai pas ressenti la moindre émotions.

★★★☆☆ Passionnant, mais pas bouleversant !

A comme Aujourd’hui écrit par David Levithan

A comme aujourd'hui

« A comme aujourd’hui » de David Levithan

Lecture débutée le 23 et finie le 26 juin 2014

>>> Edité chez Les Grandes Personnes

>> 384 pages

> Chaque jour un nouveau corps. Chaque jour une vie différente. Chaque jour amoureux de la même fille.
Il ne peut jamais prévoir où ou qui il sera. A s’y est maintenant habitué et a même établi certaines règles de conduite : ne jamais s’attacher. Faire en sorte de ne pas se faire remarquer. Ne pas s’impliquer.
Tout suit son cours jusqu’au matin où A se réveille dans le corps de Justin et rencontre sa copine, Rhiannon. A partir de ce moment, A balayent les règles qui gouvernent sa vie. Parce qu’il a maintenant trouvé quelqu’un avec qui il veut passer sa vie. Du matin au soir, jour après jour.

_____________________________________________________________________________

Il s’agit ici d’un livre dont j’avais tellement entendu parler par Justine de FairyNeverland ou encore Kévin de PalaceCrouton que dès que je l’ai vu à ma médiathèque je l’ai immédiatement emprunté. Je suis heureuse d’avoir pu découvrir ce roman, car il m’a apporté des réflexions indispensables sur la vie et le monde qui nous entoure, mais je suis un peu déçue.

Malheureusement, je n’ai pas été particulièrement touchée par ma lecture et le final tant attendu m’a plutôt laissé de marbre…

Je ne suis pas parvenue à m’attacher au personnage de A… bien au contraire. A de très (trop) nombreuses reprises, ce dernier m’a totalement agacée. Je n’ai pas du tout apprécié son côté de plus en plus égoïste au fil des pages… sous prétexte de son amour pour le personnage de Rihannon il se permet à peu près tout et n’importe quoi sans penser aux conséquences sur les autres… c’est un côté qui m’a déplu et dont j’aurai aimé en voir ressortir une morale, mais non.

Néanmoins, je comprends son succès, car c’est beau de lire autant de sujets sensibles et touchants réunis en un seul roman. Le personnage de A qui change de corps jour après jour permet d’apprendre beaucoup sur le genre humain et sur ses détresses. Ce qui est dommage est le ton parfois un peu trop moralisateur et connaisseur employé par l’auteur. J’ai trouvé ça un peu dur et imbu de soi-même sur le moment.

Je n’en garderai malheureusement pas un souvenir très positif, mais c’est un roman que je pense pouvoir vous conseiller malgré tout. C’est une lecture à tenter, car elle nous construit en tant que personne.

Il est vrai que je suis plus que soulagée de l’avoir plutôt emprunté qu’acheté n’ayant pas trouvé exactement ce que je recherchais ou attendais de cette lecture, donc si vous avez plutôt l’occasion de l’emprunter, c’est ce que je vous conseillerai.

Indubitablement je perçois les valeurs et la beauté de ce roman, mais sans pouvoir une seule seconde les ressentir.

 ★★★☆☆

L’histoire en elle-même est attachante, mais je n’ai pas accroché avec le personnage principal ni même avec la tournure de l’intrigue.
Je n’ai pas vraiment apprécié cette lecture et même si je comprends son succès et sa beauté, ça ne l’a pas fait avec moi.

Loin de tout de J.A Redmerski

Loin de tout

Loin de tout (J.A Redmerski)

Lecture débutée le 03 et fini le 09 mai 2014
Editions Milady 
448 pages

★★☆☆☆

Concrètement cette lecture ne l’a pas fait avec moi… et c’est dommage après tout le bien que j’avais entendu à son sujet.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à quoique ce soit, ni à l’histoire, ni au couple et encore moins à l’héroïne malheureusement. Mon personnage préféré reste réellement Andrew, mais je n’arrivais pas à le voir avec Camryn puisqu’elle me tapait continuellement sur le système. Et j’ai vraiment détesté le style que j’ai continuellement trouvé maladroit et brouillon -je ne sais toujours pas si cela vient de la traduction, mais c’est probable.

Le gros point positif de ce roman qui fait que je garderai tout de même un souvenir plus ou moins lumineux de lui vient du talent de l’auteur pour écrire des road-trips passionnants et prenants. Personnellement, je déteste lire des livres abordant des road-trips/recherche de soi/voyage, ça m’ennuie profondément, bref je n’aime pas ça, donc en général j’évite, mais ici j’ai été vraiment surprise, car ce furent mes moments préférés de ma lecture et j’ai adoré ce côté-là (et seulement ce côté-là). Et pour cela vraiment bravo à l’auteur, c’était très agréable !

Les gros gros point négatifs vient du mystère autour d’Andrew. Mystère absolument inexistant pour ma part, puisque j’avais deviné depuis un très très long moment de quoi il était question… et cette fin ?! Trop mielleuse pour moi, j’aurai aimé que l’auteur aille au bout de son idée et ce n’est pas le sentiment que j’ai eu en refermant ce roman.

Je n’ai donc pas aimé, il faut se le dire. Je suis déçue, mais rassurée, car je l’avais emprunté. Je ne lirais pas la suite !

+Public averti. Lecture avec des scènes de sexe explicites. A tester si l’envie est là, mais pas la peine si ce n’est pas le cas.