Le groupe

Le groupe

Le groupe de Jean-Philippe BLONDEL
Lu en Août 2017
Éditions Acte Sud Junior

Un roman polyphonique – un groupe de lycéens dans un atelier d’écriture – qui touche au coeur et dépeint avec une grande justesse les préoccupations de l’adolescence et le pouvoir de l’écriture. François Roussel, professeur d’anglais et écrivain, se laisse convaincre de monter un atelier d’écriture pour les terminales de son lycée. Il se demande tout de même qui cela pourrait bien intéresser. Et puis les premiers inscrits arrivent : Léo, Émeline, Nina… et même Boris, le rigolo de la terminale ES. Ils seront douze au total, dix élèves et deux profs, réunis une heure par semaine dans un monde clos pour écrire. Pour tous, c’est un grand saut dans l’inconnu. Les barrières tombent, ils seront tous au même niveau, à découvert. Un groupe à part. Avec des révélations, des révoltes, des secrets qu’on dévoile. Des chemins qui se dessinent…

16/20

|+| Quel beau livre ! Je découvre pour la seconde fois la plume de J.P Blondel et je l’admire énormément. Qui aurait cru qu’un roman abordant des exercices d’atelier d’écrire puisse se montrer aussi passionnant? Je tire mon chapeau à l’auteur pour avoir su trouver autant d’exercices d’écritures plus original les uns que les autres ! Qui plus est on apprend à connaître chacun des élèves de cet atelier et on les voit avec émotions grandir, mûrir et s’accomplir. A mettre entre toutes les mains des amoureux de l’écriture, de ceux qui aiment jouer avec les mots !

|-| Quelques longueurs, répétitions qui débouche sur un peu d’ennui, mais rien d’intransigeant loin de là !

Publicités

Charlie + Charlotte

Charlie + Charlotte

 Charlie + Charlotte de Shanon LEE ALEXANDER
Lu en septembre 2017
Éditions Pocket Jeunesse

16/20

Charlie n’a aucun doute sur son avenir, il est persuadé qu’un jour il résoudra les grands mystères de l’Univers. Mais lorsqu’il effleure le tatouage de Charlotte, ses certitudes s’envolent : l’amour est entré dans l’équation. Il est prêt à tout pour elle, quitte à mettre en péril sa carrière académique. Sans comprendre, il accepte toutes ses requêtes, même s’il sent bien qu’elle cache un terrible secret…


|+| Il s’agit ici d’un livre que je m’étais offerte, car j’étais tombée amoureuse de sa couverture. Plusieurs mois plus tard je me suis enfin décidée à l’ouvrir et quelle claque ! Le secret qui est évoqué dans le résumé est lourd, pesant, bouleversant. J’ai été emportée par cette belle romance et histoire d’amitié et je ne me suis pas lassée de tourner pages après pages. Et quand la fin est arrivée j’étais dans un bus, entourée de tout un tas de personnes et j’ai littéralement fondue en larmes. Quelle honte, mais quel merveilleux sentiment qui est celui de ressentir ; Shanon Lee Alexander a ce pouvoir à travers ses mots, celui de faire ressentir. Que ce soit de la joie, de l’amusement, de la perplexité, de la tristesse ou encore de l’amour, Shanon Lee Alexander maîtrise cela à la perfection. C’est un livre que je n’oublierai pas et je me fais une joie de découvrir un jour sa suite.
|-| Le début est un peu lent, mais nous intrigue néanmoins tout du long.
J’ai regretté que son secret soit celui-ci, car je l’avais vu venir depuis un moment et également, car c’est un sujet qui est énormément traité dans la littérature, mais ça n’enlève rien au très bon moment que j’ai passé.

Le dernier jour de ma vie + le film

Le dernier jour de ma vie

Le dernier jour de ma vie de Lauren Oliver
Lu en novembre 2017
Editions Le livre de poche jeunesse

08/20

Et s’il ne vous restait plus qu’un jour à vivre ? Que feriez-vous ? Qui aimeriez-vous embrasser ? Et surtout à quel sacrifice seriez-vous prête pour changer votre destin ? » Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt six chances. Six jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Six occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure. Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier ?


|+| Lauren Oliver est une auteure que j’apprécie énormément, mais je n’avais pas envie de le lire, car je craignais un côté trop répétitif au récit et c’est ce qu’il s’est produit…néanmoins comme à chaque fois j’ai adoré la plume de Lauren Oliver, qui a pour moi un petit quelque-chose en plus. J’ai aimé et plusssoyé la morale de l’histoire, le pourquoi de cette intrigue, mais ça s’arrête là. 
|-| J’ai eu beaucoup de mal à lire ce livre. Le trouvant extrêmement répétitif sur chaque jour que notre personnage principal revit. Pour tout vous dire j’avais tellement de mal à avancer que je regardais des petits bouts du film pour m’encourager à lire la suite. Je me suis beaucoup ennuyée. Le pourquoi du comment m’a vite paru évident et j’ai cru que j’en viendrais jamais à bout. Je l’ai pourtant fini d’une traite une fois la moitié dépassé, allant jusqu’à me coucher à une heure bien matinale, parce que mine de rien, même si c’est évident, je voulais le lire.

LE FILM

Le film est très fidèle au roman, à quelques détails près et je l’ai beaucoup apprécié ! Plus que le roman pour vous dire. Le casting est parfait, la musique géniale et la narration idéale.

Minute papillon !

Minute papillon

Minute papillon de Aurélie Valognes
Lu en septembre 2017
Editions Mazarine

17/20

A la mort de son père, Rose, 36 ans, se retrouve au chômage et voit son fils, qu’elle élève seule, quitter la maison. Elle accepte pour survivre de devenir la dame de compagnie de Colette, une riche excentrique et agoraphobe.


|+| Ah ! Quel bonheur de retrouver la plume simple et envoûtante de Aurélie Valognes. Après avoir adoré ces deux premiers récits, c’est avec une grande joie que je vous partage mon mini-coup de cœur pour ce dernier. J’ai littéralement dévoré ce roman en quelques heures à peine, ce fut un bon compagnon d’insomnie et une bonne dose d’optimisme dans des moments difficiles.
Je remercie l’auteur pour ce si bon moment de lecture. J’ai été particulièrement émue par la note de l’auteur à la fin du livre.
Une aventure à mettre entre toutes les mains !
Des personnages attachants , des situations cocasse, de la bonne humeur et de l’émotion.
|-| Un côté prévisible qui m’a parfois dérangée, mais qui est vite rattrapé par la délicieuse ambiance du livre.

Une vie plus belle

Une vie plus belle

 Une vie plus belle de Diane CHAMBERLAIN
Lu en août 2017
Éditions Mosaïc Poche

18/20

Quand ils se sont rencontrés, Robin et Travis avaient quinze ans. L’année d’après, ils tombaient amoureux. Pour eux, tout a été trop vite, trop fort : quand Robin est tombée enceinte, leur monde et la vie qu’ils voulaient se construire ont volé en éclats. Une seule chose est restée : Bella, la petite fille adorée que Travis élève seul depuis sa naissance, quatre ans auparavant — depuis que Robin les a abandonnés, tous les deux.
Mais lorsque leur maison est détruite dans un incendie, et que le spectre de la pauvreté se profile pour lui et Bella, Travis comprend que sa vie est sur le point de basculer de nouveau. Et, cette fois, il doit faire face à un choix impossible : a-t-il le droit de se mettre en danger pour protéger sa fille ?


|+| Fiou ! Je viens de refermer cette pépite et j’en ai le souffle coupé ! Il faut que je vous dise que Diane Chamberlain fait désormais définitivement partie de mes auteures préférées ! C’était mon troisième livre d’elle et écoutez 3 livres : 3 coup de coeur ! Ce roman était tout simplement un condensé d’émotions et une foultitude de rebondissements parfaitement haletant. Je me suis terriblement attachée aux personnages, a tel point de les considérer comme ma propre famille. Pour ce qui est de l’histoire, celle-ci est bien plus complexe et sombre que ce que nous annonce au départ le résumé et c’est VRAIMENT palpitant. J’ai eu a plusieurs reprises des sueurs froides face au désespoir dans lequel se trouvent les personnages et il me fallait poser le livre, prendre du recul, pour le reprendre de plus belle.
Plus je découvre la plume de Diane Chamberlain et plus je la trouve magnifique et aboutie. Une absolue réussite, un magnifique coup de cœur et une seule envie : découvrir encore davantage ma nouvelle auteure préférée, qui est si brillante pour les cocktails d’émotions fortes.
|-| A part quelques minuscules incohérences relevées ici et là et quelques coïncidences un peu trop grosses (mais rare), je ne trouve rien à redire sur ce fabuleux livre que je ne suis pas prête d’oublier de sitôt.

Les 100, tome 1

Les 100, tome 1

Les 100 de Kass MORGAN
Editions France Loisirs
Lu en septembre 2017

Personne n’a posé le pied sur Terre depuis des siècles… jusqu’à aujourd’hui.

Depuis qu’une guerre nucléaire a ravagé la planète, l’humanité s’est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd’hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro… ou de mourir dès leur arrivée.

Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d’elle, cette fille qu’il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et soeurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manoeuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre.

Face à un monde hostile ou chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n’ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l’humanité.

17/20

|+| Comment vous expliquer combien j’ai adoré ce livre ??! C’est un coup de cœur ! Je n’aurais pourtant jamais cru aimer autant, si j’avais su je l’aurais lu plus tôt ! J’avais regardé quelques épisodes de l’adaptation série il y a quelques années sans être plus convaincue que cela, mais le livre est très différent et bien meilleur !
J’ai adoré le système de narration mis en place par l’auteure alternant les personnages et le présent et les flash back, non-stop, NON-STOP ! Il n’y a pas une seule pause dans ce récit haletant. J’ai adoré-adoré-sur-adoré. Je me suis énormément attachée aux multiples personnages que l’on suit. J’ai énormément aimé re-découvrir la Terre avec des yeux neufs qui n’ont jamais vu la nature avant ça, la nature soit les arbres, les feuilles, les fleurs, l’eau, la beauté dans son état pur, une beauté qui nous entoure, mais que l’on ne voit plus.
La fin est magistrale ! Je me fais une joie à lire la suite au plus vite !

|-| Ce récit serait parfait si Clarke n’avait pas ce caractère… à s’en arracher les cheveux ! Elle baigne en plein dans un triangle amoureux malsain plus que pénible, mais on lui pardonne parce qu’elle est quand même quelqu’un de bien !

La vie est facile, ne t’inquiète pas

La vie est facile, ne t'inquiète pas bis

La vie est facile, ne t’inquiète pas de Agnès MARTIN-LUGAND
Editions Pocket
Lu en août 2017

Depuis un an que Diane est rentrée d’Irlande, elle a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire.

18/20

|+| Quel bonheur de retrouver le personnage de Diane qui m’avait tant marqué dans le premier tome. Ici, j’ai eu la sensation de vivre à travers elle tout ce qu’elle entreprend, vis, découvre, encaisse et décide. L’écriture de Agnès MARTIN-LUGAND est toujours un grand plaisir à retrouver. C’est fou à quelle vitesse les pages se tournent toutes seules. J’ai adoré l’intrigue amoureuse de ce second opus. J’ai trouvé ce second tome encore meilleur que le premier ! Et puis les deux dernières lignes sont un tel supplice, elles nous laissent deviner un si touchant avenir. Je suis conquise. Diane me manque déjà. Et Edward bien-sûr 😉

|-| S’il y a bien un point qui m’a dérangée durant ma lecture c’est cette manie constante de faire pleurer les personnages toutes les trois pages, certes la vie n’est pas si facile que ça pour eux, mais quand même ! Il y a des limites.