Rose givrée

Rose givrée

Rose givrée de Cathy CASSIDY
Editions Nathan
Lu en juillet 2017

Jude, 13 ans, rêve d’une vie discrète et sans ennuis, ce qui est très difficile quand on a une famille comme la sienne : un peu givrée et très embarrassante.
Son père est capable de débarquer à une réunion parents-profs déguisé en Elvis Presley, et sa mère perd régulièrement les pédales. Alors, de peur que tout ça ne se sache, Jude refuse de laisser quiconque entrer dans sa vie, en particulier Carter, ce garçon qui s’évertue à être gentil avec elle.
Mais quand la situation déraille vraiment, Jude découvre que rien ne vaut l’aide de ceux qui vous aiment, et que même son cœur de glace est capable de fondre…

16/20

|+| Ahlala qu’est-ce que Cathy Cassidy ne cessera-t-elle jamais de me surprendre en bien ! On peut le dire, cette auteure à plusieurs cordes à son arc tout en restant dans des univers similaires et en touchant à des personnages comparables. Elle m’a encore une fois émue, captivée, fascinée, attendrie et convaincue ! J’ai adoré les personnages, j’ai adoré les valeurs autour de la famille, j’ai adoré les difficultés si réaliste auxquelles Jude est confrontée. Comme toujours ça se dévore et on a du mal à reposer le livre. Une nouvelle réussite ici.

|-| L’extravagance évoquée à certains moments du récit est parfois trop tirée par les cheveux à mon goût, mais je sais pertinemment que cela est fait exprès de la part de Cathy Cassidy, alors ce n’est pas non plus si négatif que ça.


Pour conclure, je vous conseille absolument ce nouveau roman unique de la reine des filles au chocolat ! 

Everything, everything

Everything

Everything, everything de Nicola YOON
Editions Bayard
Lu en juillet 2017

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

08/20

|+| Que vais-je pouvoir vous dire de plus de tout ce qui a été déjà dit sur ce roman si célèbre adapté récemment au cinéma ? Et bien, je n’ai pas aimé, mais nous y reviendrons après. Chapitres très courts et imagé de tout types de dessins, images, etc, ce qui permet une lecture facile et rapide. Ce fut l’histoire de 48 petites heures. 

|-| Bon. Pourquoi suis-je totalement passée à côté de ce roman qui est un coup de cœur général pour tous ? Allez savoir ! J’ai détesté les personnages, que j’ai trouvé froid et exagérés au maximum. Le gros mystère qui nous « tient en haleine » n’en était pas un pour moi, mais une pure évidence. J’ai eu un sentiment très désagréable de superficialité en lisant et tournant les pages. Je me suis ennuyée comme pas permis, de là jusqu’à m’endormir sur le roman. La dernière page tournée fut un véritable soulagement pour moi.


Pour conclure, j’ai encore la sensation que l’on nous a fait tout un foin d’un roman pour rien, mais alors vraiment RIEN. Je n’ai pas vu le film, mais pour ce qui est du livre non merci. Si la curiosité vous tenaille comme elle me tenaillait aussi, attendez bien sagement une sortie poche, ce sera plus prudent ! Une lecture que je vais vite oublier. Je me sens seule à avoir été déçue par cette oeuvre, mais je n’exagère pas mes sentiments (ou ressentiments plutôt) envers elle.

Le miroir se brisa

le miroir se brisa

Le miroir se brisa de Agatha CHRISTIE
Editions le livre de poche
Lu en août 2017

Qu’avait vu Marina Gregg ? Qu’avait-elle vu juste avant la mort de Mrs Babcock ? Elle regardait fixement le mur, près de l’escalier, et son visage s’était soudain crispé de terreur.
Puis elle s’était ressaisie pour retourner, souriante, à ses invités. Mrs Babcock avait pris un cocktail… et tout s’était enchaîné très vite. On avait d’abord cru à un étourdissement, à un malaise cardiaque… Quelques minutes plus tard, elle était morte… empoisonnée… Mais pourquoi ? Pourquoi Heather Babcock, une femme toujours prête à rendre service ? Evidemment, elle aimait fourrer son nez partout, mais de là à…
Qu’avait vu Marina Gregg ?

17/20

|+| Ah ! Quel plaisir de retrouver la plume d’Agatha Christie et l’intelligence de Miss Marple ! Voici ici encore une histoire fort bien ficelée. Qui aurait pu vouloir tuer cette si charmante Mrs Babcock ? Et si cela n’avait pas été elle la cible visée, mais à celui ou celle à qui appartenait réellement ce verre dans lequel elle a bu ? Haletant, non ? Comme toujours, les pages se tournent toute seules. L’alternance entre la vie bien tranquille et rocambolesque de Miss Marple et l’enquête mené par ce si vif et capable inspecteur Cornish est parfaite, juste dosée à la perfection. L’enquête est complexe, pleine de mystères et de possibilités et j’ai adoré cela. Mon plus gros point positif est bien sûr celui d’avoir réussi à deviner le coupable ! Petite fierté personnelle. J’ai visé juste à 100% ! Inspecteur Audrey aurait pu mettre elle-même les menottes aux mains du coupable ahah. En bref un excellent moment.

|-| Bon, évidemment il y a quand même deux trois points ou deux qui relève du négatif et de la déception. En effet, certains détails restent dans l’ombre et en total mystère même après avoir tournée la dernière page du roman. Il y a également eu quelques passages à vide, avec des longueurs assez tenaces, mais rien de bien méchant.


Pour conclure, je vous conseille absolument ce neuvième volet de Miss Marple, mais comme toujours je vous conseillerai de les lires dans l’ordre. A dévorer sans compter.

Lily en reportage : Cherche et trouve New-York

14813202_1777621262520920_465881205_o

Lily en reportage : Cherche et trouve New-York de Peggy Nille
Editions Nathan Jeunesse
Lu en novembre

Lily fait un reportage à New York avec son copain Jack. De la statue de la Liberté au pont de Brooklyn, en passant par Central Park et Times Square, elle cherche les meilleures images de la Grosse Pomme.

4.5/5

14877213_1777621069187606_332106854_n

Je vous avez déjà parler de Peggy Nille avec Lily cherche son chat, ici l’on retrouve Lily en plein reportage à New-York.

14881620_1777621209187592_13001561_o

Il s’agit d’un cherche et trouve très amusant et pas si facile ! Je me suis attardée sur de nombreuses pages à la recherches d’un cinquième singe bien caché.

Les couleurs sont magnifiques et l’univers à croquer !

14895483_1777621195854260_1161655311_o

A découvrir absolument ! L’album est immense, c’est un très bel objet livre.

Le carnet à secrets

14803287_1777621382520908_504087901_o

Le carnet à secrets de Olivier Latyk et Susie Morgenstern
Editions Nathan Jeunesse
Lu en novembre

Emma reçoit un cadeau très spécial. C’est un livre sans mots ni phrases, un carnet à secrets. Mais comment écrire dans ce carnet alors qu’elle ne connaît que les lettres de son prénom ? Heureusement, Emma a beaucoup d’imagination et une vie bien remplie…

4/5

14799824_1777621425854237_1073475206_o

Un magnifique album jeunesse qui vous apprends la valeur des petites choses de la vie.

A mettre entre toutes les mains des plus jeunes.

Les illustrations sont merveilleuses, c’est un vrai petit carnet plein de belles images.

Le réveil du coeur

Le réveil du coeur

Le réveil du coeur de François D’EPENOUX
Editions Pocket
Lu en juillet

Quand le Vieux accepte d’assurer la garde de son petit-fils Malo durant tout le mois d’août, ce n’est pas de gaieté de cœur. Il faut dire qu’entre le misanthrope solitaire et l’enfant de six ans, il n’y a pas seulement un fossé de sept décennies, il y a un gouffre, des siècles, un univers entier. Et pourtant… magie d’un lieu hors du temps, atavisme croisé, miroir des cœurs ? Ces deux-là vont s’apprivoiser, mais aussi se reconnaître l’un dans l’autre, dans une tendresse réciproque et un caractère affirmé qui fait fi des années. Grinçant, voire drôlement caustique quand il se place du point de vue du Vieux, émouvant et touchant quand il est vécu à hauteur d’enfant, ce roman aborde moins le conflit des générations que celui des époques : à quelle a une juger le monde où nous vivons ? Celle de l’histoire ou celle de notre histoire ?

0.5/5

|+| Personnages attachants.

|-| Hmm… Je ne sais pas comment vous expliquer à quel point j’ai détesté ce roman. Je me suis forcée à le finir, mais ça n’a pas été simple ! Je vous avoue même avoir sauté des paragraphes entiers voir même des pages. Je n’avais jamais vu un auteur faire autant de hors sujet ! Passer du coq à l’âne comme ça pour bien perturber le lecteur, je ne suis pas fan. Est-ce que j’ai envie qu’on me parle de serpent quand à la base on parlait d’une peluche (ceci est un exemple inventé de toutes pièces !).
Je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire, la plume de l’auteur est froide et particulièrement impersonnelle. Je n’ai pas du tout accroché et lorsque la dernière page tournée, ce fut comme si pleins de feux d’artifices festifs venaient d’exploser ; bon débarras ! Je suis peut-être un peu dur, mais vu le mauvais moment que j’ai passé, surtout quand on voit le prix des livres de nos jours, il y a de quoi l’avoir coincée dans la gorge.
Bref je déconseille, cette « si belle » histoire que nous promettait le résumé.

Bleu Saphir & Vert émeraude

Bleu Saphir Vert émeraude

Bleu Saphir, T2 et Vert émeraude, T3
Editions Milan (macadam)
Lu en juillet

Longtemps, Gwendolyn pensa être une lycéenne comme les autres. Bon, d’accord, elle voyait des fantômes dans les couloirs de son lycée ; mais d’abord elle n’en voyait qu’un, et puis personne n’est parfait. Pour le reste, rien à dire. Jusqu’au jour où Gwendolyn comprit : elle n’était pas une lycéenne comme les autres. Marquée du sceau des Veilleurs du temps, elle doit désormais voyager à travers les âges, fermer un Cercle auquel elle ne comprend rien, partir à la recherche d’autres Veilleurs dans le passé, et affronter un comte du XVIIIe siècle, soi-disant immortel. Et puis quoi encore ? Tout ce qu’elle voudrait, elle, c’est que son (beau) Gideon l’embrasse pour de bon. Est-ce vraiment trop demander ? Elle est le rubis, la douzième, l’ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps.

Bleu Saphir 4/5
Vert émeraude 5/5

J’avais lu le premier tome de cette saga il y a au moins 4 ans et je ne sais pas pourquoi j’ai laissé traîné ces suites.

|+| Dans Bleu Saphir on ne peut pas dire qu’il se passe beaucoup de choses et pourtant les pages se tournent toutes seules, sans doute grâce au fait que chaque personnage sont attachants.
Dans Vert émeraude les mystères se dévoilent, l’univers est encore plus représenté et mis en avant !Gros coup de cœur pour ce 3ème et dernier tome que j’aurais aimé voir ne jamais se finir.
L’auteur frôle la perfection. Son univers est assez complexe et l’on va de surprise en surprise.
Kerstin Gier tient son roman aussi fermement que si elle tenait les rennes d’un cheval..
Excellente histoire, très originale, prenante et aboutie.

|-| Intrigue parfois trop complexe et difficilement visualisable. Des descriptions inutiles et des mystères sont resté flou.